Stéphane Bergeron, directeur régional de DEC, Clément Simard et Frédéric Ruelland, de OxO Fab, et le député Richard Hébert ont participé à l’annonce.

Une aide pour conquérir le marché mondial des valves

OxO Fab, une petite entreprise implantée dans le parc industriel Henri-Girard à Chicoutimi, tentera de conquérir une partie du marché mondial avec des valves destinées au secteur minier. Elle a développé un nouveau système breveté dans soixante pays et utilisant l’aluminium comme matériau de base.

L’usine d’assemblage a fait l’objet d’une annonce en conférence de presse, vendredi, en présence du député libéral de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, où une aide remboursable de 568 220 $ a été annoncée en vertu du Programme de développement économique du Québec pour la réalisation de cet investissement de 2,1 M $.

L’entreprise fondée en 2012 a mis au point une nouvelle génération de valves dont les composantes en aluminium incluent un mécanisme d’ouverture breveté permettant de remplacer le manchon de caoutchouc avec une grande économie de temps, explique Frédéric Ruelland, vice-président d’OxO Fab et inventeur du système.

Le mécanisme développé fait en sorte que la valve OxO s’ouvre en deux, ce qui ne nécessite pas qu’elle soit déboulonnée et remplacée par une autre sur la ligne de conduite, le temps de remplacer le manchon. « Mon partenaire Frédéric Ruelland a développé ce système innovant au chapitre de l’entretien et de la sécurité puisque des valves d’aluminium industrielles, ça n’existait pas. Ensemble, on a mis sur pied l’entreprise », explique Clément Simard, président d’OxO Fab.

Selon lui, le temps de remplacement d’un manchon de valves peut se réduire à environ 15 minutes avec le nouveau système, comparativement à trois ou quatre heures avec deux mécaniciens en tuyauterie. « Ces nouvelles valves pourront être produites pour des conduites dont le diamètre varie entre trois et douze pouces de diamètre », explique M. Ruelland.

Au chapitre de la mise en marché, OxO en est présentement à la phase de commercialisation. « Notre technologie est brevetée dans 60 pays. Notre réseau de distribution s’étend dans 24 pays avec 50 points de vente dans le monde », explique M. Simard.

La coulée des pièces d’aluminium est effectuée par la Fonderie Paber de Rivière-du-Loup tandis que les manchons de caoutchouc sont fabriqués à Berthierville.

Interrogé sur ses objectifs de vente prévus dans le plan d’affaires pour la première année, M. Simard a mentionné qu’il préférait conserver ces informations secrètes.

Toutefois, Rio Tinto, grand producteur d’aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean, aurait démontré son intérêt pour installer des valves OxO à l’intérieur de ses installations dans le cadre d’un projet de démonstration.

SCP 89 inc.

Outre l’aide apportée à OxO Fab, le député Hébert a annoncé l’octroi d’une contribution remboursable de 120 000 $ à la firme SCP 89 inc. pour l’ajout d’une cellule de soudage robotisée à la fine pointe pour ses activités de fabrication de composantes pour les industries forestière et minière.