Richart Hébert a obtenu une visite guidée de l’usine Devinci, gracieuseté du président du fleuron régional, Félix Gauthier.

Une aide de 770 000 $ pour Cycles Devinci [VIDÉO]

Cycles Devinci reçoit une aide financière de plus de 770 000 $ de la part du gouvernement du Canada pour poursuivre ses projets de modernisation en équipements robotisés à la fine pointe de la technologie. Par l’entremise de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), le député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a annoncé mercredi un appui financier au fleuron régional.

Du montant total, Devinci bénéficie d’une contribution remboursable de 696 375 $ et d’une subvention non remboursable de 74 800 $, issue du Programme d’aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherche du Canada.

L’annonce a été faite à l’usine de production de Cycles Devinci, en présence de son président Félix Gauthier et du député libéral Richard Hébert. Plusieurs employés de l’entreprise ont également assisté à la conférence de presse.

La somme octroyée cadre dans un projet d’investissements évalué à 1,7 million de dollars, qui comprend notamment l’achat d’une cellule robotisée numérique pour la soudure des vélos et l’aménagement d’une nouvelle section d’usine d’assemblage de vélos libre-service à La Baie, de 15 000 pieds carrés. Cette dernière option est devenue nécessaire en raison du manque d’espace à l’usine de la rue de la Manic, dans le parc industriel de Chicoutimi.

En conférence de presse, Richard Hébert a salué d’entrée de jeu le président de Cycles Devinci, Félix Gauthier, « ce génie d’affaires qui nous fait honneur et qui fait une fierté dans tout le monde entier ».

« La vitalité économique repose sur l’innovation et on en a la preuve évidente, a souligné M. Hébert. Cycles Devinci a su tirer son épingle du jeu dans un marché ultra spécialisé. L’entreprise est prête à aller encore plus loin et on (le gouvernement du Canada) est là pour l’aider. »

Félix Gauthier a humblement accepté les éloges du député fédéral, préférant plutôt retourner les félicitations vers son équipe. Au plus fort de la chaîne de production, Devinci emploie 130 employés, et ce chiffre se situe à environ 80 annuellement.

Le président a expliqué que la nouvelle cellule robotisée permet maintenant d’assembler deux fois plus de vélos qu’avant, passant de 500 à 1000 par semaine.

« On a d’autres équipements qui vont venir compléter le projet dans les mois à venir », a soulevé M. Gauthier sans en dévoiler davantage.

« On anticipe que la demande pour les vélos libre-service va exploser, donc on se prépare à faire place à la demande », a-t-il justifié.

La nouvelle cellule robotisée permet de produire deux fois plus de vélos, passant de 500 à 1000 par semaine.

En plus de la nouvelle cellule robotisée, les investissements récents comprennent une nouvelle machine pour assembler les roues. Un autre outil pour permettre l’usinage au laser est également en préparation.

Félix Gauthier estime que la production de vélos libre-service représente 40 pour cent de la production totale de Cycles Devinci, qui fait sa place dans le monde du vélo de route, de montagne, à assistance électrique, hybride et junior.

On retrouve des vélos libre-service dans plusieurs villes du monde, dont le BIXI à Montréal, en plus des villes comme Melbourne, Londres, Barcelone, San Francisco, Rio de Janeiro, Santiago au Chili et New York, entre autres. Un projet-pilote est actuellement en cours à Saguenay avec des vélos libre-service avec assistance électrique, en collaboration avec la Société de transport du Saguenay.

Cycles Devinci travaille avec la compagnie montréalaise Public Bike System Company, qui veille ensuite à distribuer les vélos libre-service dans les différentes villes.

Comme dans tous les domaines, Devinci est confrontée à plusieurs compétiteurs, dont Lime et Jump, qui cherchent à s’implanter à Montréal.

« Il faut toujours se remettre en question et s’assurer qu’on a le bon produit, a convenu Félix Gauthier. Il ne faut jamais penser qu’on a gagné et on doit se battre tous les jours. »