Stéphanie Racette, fondatrice de La p'tite trousse, Fannie Martin, de FBCO, et Annie Raymond, de Monstre à câlins, ont organisé la première édition du marché éphémère Etsy dans la région, qui a eu lieu en fin de semaine à La Saguenéenne.

Un salon d'artisanat né des ventes en ligne

Plusieurs personnes ont profité de la première édition régionale du marché éphémère d'artisanat Etsy : Fait au Québec, qui a eu lieu en fin de semaine à Chicoutimi, pour acheter des produits vendus habituellement en ligne sur la plate-forme internationale.
Une quarantaine de kiosques d'artisanat étaient proposés au marché éphémère régional qui avait lieu à l'hôtel La Saguenéenne. Les organisatrices de l'événement estiment que plus d'une centaine d'artisans utilisent la plate-forme en ligne Etsy pour vendre leurs produits faits à la main. Un marché éphémère était organisé simultanément dans neuf autres villes du Québec, en fin de semaine, et dans 39 villes au Canada.
« Ce n'est pas toujours possible pour les artisans d'avoir une boutique ou d'avoir des points de vente, alors Etsy permet de faire connaître les produits. Pour certains, c'est un passe-temps et ils n'ont pas une grosse production », a expliqué l'une des organisatrices, Annie Raymond, de Monstre à câlins, qui confectionne de mignonnes peluches de monstres.
Les organisatrices n'étaient pas en mesure de chiffrer l'achalandage reçu en fin de semaine. L'intérêt des visiteurs comptait en fait davantage à leurs yeux que le nombre de personnes. « On voit que plusieurs connaissent déjà les produits qu'ils ont vus en ligne et qu'ils savent exactement ce qu'ils veulent acheter », a ajouté pour sa part la coorganisatrice Fannie Martin, de FBCO, créatrice de bijoux.
Une deuxième édition de l'événement pourrait avoir lieu, ont laissé entendre les responsables.
Partenariat créatif
Annik Savard, de Sacs As, d'Alma, et Gabrielle Thériault, de Gabia Créations, de Saint-Gédéon, ont profité de la fin de semaine pour lancer leur nouveau produit: une douzaine de sacs à main cabas, issus d'une collaboration entre les deux artisanes.
Les deux artisanes du cuir ont décidé de mettre de côté la compétition pour créer cette collection de sacs à main haut de gamme nommée Gas'As. Les visiteurs étaient d'ailleurs nombreux à leur kiosque, lors du passage du Quotidien, dimanche en début d'après-midi.
«On a travaillé fort dans les derniers mois, a souligné Gabrielle Thériault. Les broderies des sacs sont inspirées de ce que je fais, tandis que les boutons proviennent du travail d'Annik.»
Ce partenariat est le résultat de l'amitié née entre les deux créatrices, après qu'elles aient lancé le mouvement Authentik'Art, l'automne dernier. Authentik'Art vise à contrer le plagiat des créations et épaule les artisans dans leurs démarches lorsqu'ils sont victimes de plagiat.
Le mouvement regroupe maintenant des artisans de toute la province.