Les entrepreneurs spécialisés en système de climatisation résidentielle ont fait de bonnes affaires pendant l’été et ça pourrait se poursuivre jusqu’en octobre.

Un record de ventes de climatiseurs

Les canicules successives vécues au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont eu pour effet de faire résonner les caisses enregistreuses des entrepreneurs spécialisés en climatisation résidentielle... et le phénomène devrait se poursuivre jusqu’en octobre prochain.

Si les agriculteurs ont eu maille à partir avec l’absence de pluie et la chaleur estivale, il n’en va pas de même pour les entreprises œuvrant dans la vente de systèmes de climatisation dont la valeur varie autour de 1500 $ à 4000 $ l’unité.

Selon Donald Tremblay, président de Mauvalin, de Chicoutimi, de nouveaux systèmes de climatisation-chauffage performants avec une tête intérieure et sortie extérieure agissant comme thermopompes peu bruyantes et relativement rapides à installer ont fait leur apparition sur le marché, ce qui a contribué à augmenter la demande. « Cet été, on a enregistré des records de vente. Je n’ai jamais vu ça en 30 ans depuis que je suis dans le domaine », explique-t-il.

Il ajoute que lors des étés passés, qui ne se sont pas particulièrement démarqués par de grandes chaleurs, le volume de vente des mêmes appareils s’établissait autour de 50 à 60 appareils, comparativement à environ 250 à 300 en 2018, ce qui ne représente tout de même que 5 % de son chiffre d’affaires.

M. Tremblay mentionne qu’une quinzaine de techniciens régis par la Commission de la construction du Québec (CCQ) ont été occupés à répondre à la demande. Bien que l’été s’apprête à remettre ses souliers, M. Tremblay prévoit que l’installation de systèmes résidentiels se poursuivra jusqu’en octobre, un phénomène également nouveau, explicable, selon lui, par les prédictions des météorologues qui se sont prononcés voulant que les deux prochains étés seraient marqués par des périodes de canicules. « Beaucoup de gens anticipent les prochains étés et décident que c’est cette année que ça se passe pour l’installation. »

Vérification faite chez BBG Réfrigération, la même tendance a été observée. Steeve Dallaire, chargé de projet au sein de l’entreprise depuis 22 ans, la demande a débordé et les ventes d’appareils ont atteint des records.

Selon lui, la demande a été forte particulièrement auprès des personnes âgées plus susceptibles de souffrir des inconvénients de la chaleur, mais aussi des gens de 20 à 40 ans.

Tout comme son concurrent, les travailleurs spécialisés sous la gestion de M. Dallaire devraient œuvrer jusqu’en octobre prochain, à raison de deux appareils par jour.