Le Cambio s’est agrandi et a déménagé en face de ses anciens locaux.

Un nouveau souffle sur la rue Racine

Les habitués de la rue Racine l’ont sans doute remarqué : un mouvement chez les commerçants s’est amorcé il y a quelques années et plusieurs petits nouveaux y ont fait leur place. Règle générale, les commerçants rencontrés s’entendent pour dire qu’un vent de changement souffle sur la rue principale du centre-ville de Chicoutimi. Et une microbrasserie y élira bientôt domicile.

Marché sauvage de Morille Québec, L’Gros Luxe, Le Versus pub ludique, Bistrot Café Summum, la Sandwicherie du Bistro D, Fabbricca Gelato, L’Assorti, Starbucks, Herboréal ; plusieurs nouveaux joueurs ont choisi la rue du centre-ville comme lieu d’affaires, au cours des deux dernières années, alors que ceux qui s’y étaient déjà établis ont choisi d’investir pour améliorer leur offre. La Parizza, qui vient d’inaugurer sa nouvelle terrasse avec vue sur le Saguenay, et l’institution Chez Georges en sont deux exemples. Le Cambio, lui, a décidé de déménager, mais est resté sur la Racine. Il s’est aussi agrandi.

Le Marché sauvage a pignon sur rue sur la Racine.

L’offre de restauration n’a d’ailleurs jamais été aussi abondante. Sur environ 600 mètres, dans le haut de la Racine, une quinzaine de restaurants y ont maintenant pignon sur rue.

« Il y a vraiment une nouvelle vibe depuis deux ou trois ans. La dynamique est trippante, et il y a plusieurs nouveaux joueurs qui s’installent. On le constate aussi en voyant qu’il y a beaucoup moins de locaux à louer qu’il y a quelques années », a indiqué Philippe Belley, des Films de La Baie. La petite entreprise, jadis installée au deuxième étage de la SAQ de la Racine, a pignon sur rue depuis un an. « Les clients sont là, sont curieux. Nous projetons des images d’archives dans la vitrine pour les touristes et les passants. Vraiment, ça bouge beaucoup plus qu’avant », a souligné le réalisateur.

Le Marché sauvage a pignon sur rue sur la Racine.

Son voisin, Jonathan Maltais, termine le déménagement de sa boutique de meubles et d’articles vintage Kitch Up. Elle était située à quelques mètres, mais le propriétaire avait l’oeil sur un plus petit local, dans le but d’agrandir son atelier de création.

« La communauté de commerçants du centre-ville est vraiment active. Nous avons la chance d’avoir une clientèle très variée. Nous sommes ouverts depuis cinq ans et constatons qu’il y a beaucoup de changement. Une nouvelle génération d’entrepreneurs s’y installe. C’est vraiment agréable », a affirmé Jonathan Maltais.

Le réalisateur Philippe Belley, de Films de La Baie, estime que l’ambiance et la dynamique sont vraiment intéressantes depuis quelques années.

Des joueurs bien installés, comme Le Cambio, ont déménagé, tout en demeurant sur la même artère. Même chose pour la Crêperie Lambert. D’autres ont choisi de rafraîchir leur commerce, comme les institutions Chez Georges et l’Hôtel Chicoutimi.

Le Temaki Sushi, très réputé pour sa cuisine, est lui aussi en transit. Il déménage à l’angle de la rue du Havre, où était le Café Sud. 

La pâtisserie et boulangerie Ladouche, qui était située sur le boulevard Talbot depuis huit ans, vient tout juste d’ouvrir ses portes sur la Racine. « Un boulevard, ça reste un boulevard. J’avais envie de m’installer dans le centre-ville, car la dynamique est vraiment plus intéressante », a souligné le propriétaire de la petite pâtisserie, Serge Ladouche, lorsque rencontré par Le Progrès.

Le Café Croissant est toujours présent sur la Racine, après des décennies.

Quelques locaux demeurent disponibles à la location sur le haut de la rue Racine, mais la plupart ont trouvé preneurs au cours des dernières années. « On voit que le haut de la rue est vraiment devenu le coeur de la ville. On y trouve maintenant de tout. Des restaurants, des boutiques, des bureaux ; l’ambiance est vraiment différente qu’il y a quelques années », a ajouté Philippe Belley.

« Les gens rentrent beaucoup pour voir. Ça bouge beaucoup », a affirmé une employée du Marché sauvage.

Jonathan Maltais explique que les entrepreneurs sont très actifs sur la Racine.

Et avec l’arrivée du Summum, dans le bas de la Racine, l’offre se poursuit maintenant au-delà de la côte. La petite boutique La Fabrik, située non loin de la Place du Citoyen, représente également un arrêt intéressant pour les amateurs de mode.

Microbrasserie sur Mars

Un nouveau joueur s’installera bientôt sur la Racine. En effet, la Microbrasserie sur Mars ouvrira ses portes sous peu, dans les anciens locaux du Café Cambio, récemment déménagé de l’autre côté de la rue. Une pancarte a été récemment installée pour annoncer l’ouverture de la microbrasserie. La petite entreprise se dit à la recherche de personnel via sa page Facebook.

La boutique Kitch Up a déménagé récemment, mais demeure sur la Racine.

Le Progrès a tenté de discuter avec les propriétaires, mais en vain.

Philippe Belley et Stéphanie Gagné, des Films de La Baie, sont heureux dans leurs nouveaux locaux de la Racine.
La pâtisserie et boulangerie Ladouche s’est récemment installée sur la Racine, après huit ans sur le boulevard Talbot.
La Microbrasserie sur Mars ouvrira bientôt sur la rue Racine.
De nouveaux joueurs, tels que Starbucks, ont ouvert cette année.
La Racine
La pâtisserie et boulangerie Ladouche s’est récemment installée sur la Racine, après huit ans sur le boulevard Talbot.
Le restaurant Chez Georges est une institution sur la rue Racine.
La Crêperie Lambert a déménagé récemment.
Le Cambio s’est agrandi et a déménagé en face de ses anciens locaux.