Imagem, entreprise spécialisée dans les technologies appliquées au monde médical, a conclu un partenariat avec Archi-médic, une entreprise de transcription médicale. Jacques Gagnon, président-directeur général d’Imagem, estime que le nouveau mariage permettra de proposer une offre plus complète aux centres de santé.

Un nouveau partenariat pour Imagem

Imagem a conclu un nouveau partenariat qui lui permettra de proposer une offre complète aux différents établissements de santé. L’entreprise spécialisée dans les technologies de l’information appliquées au domaine de la santé s’associe à Archi-médic afin d’élargir son offre organisationnelle et de libérer sa force de développement de logiciels.

Imagem vise à rendre les professionnels de la santé plus efficaces grâce à l’implantation de systèmes informatiques qui permettent d’améliorer la qualité et l’accessibilité de l’information au sein des établissements de santé. En plus d’implanter des systèmes composés de différents logiciels, la firme informatique de Chicoutimi peut maintenant offrir un service de support après l’installation ainsi qu’une main-d’oeuvre en transcription médicale grâce à un nouveau partenariat.

« L’entreprise Archi-médic oeuvre dans le même domaine que nous, mais de façon complémentaire, avec une capacité de produire des rapports médicaux. C’est une compagnie qui regroupe des secrétaires qui font la transcription médicale. Le partenariat va nous permettre d’élargir notre offre organisationnelle et en même temps, de libérer notre force de développement de logiciels », affirme Jacques Gagnon, président-directeur général d’Imagem.

Ce dernier affirme que le milieu de la santé a besoin de logiciels et de systèmes facilitant le travail des professionnels, mais aussi d’aide sur le terrain afin de les utiliser le plus efficacement possible.

« Les institutions n’ont pas seulement besoin de nos logiciels, ils ont besoin d’une aide organisationnelle. Pour que nos logiciels marchent, ça prend un changement organisationnel. Ça prend donc des gens qui connaissent le milieu et qui savent ce que demande la production d’un rapport dans un hôpital. La compagnie Archi-médic va nous donner un impact sur le terrain, un impact dans les organisations, un impact dans la production des rapports. Grâce à ce mariage, on peut maintenant offrir un service de production d’un rapport médical de A à Z, de la dictée médicale jusqu’à la sortie du rapport. On jumelle deux offres afin d’en faire une plus complète. On s’associe avec une firme qui va nous donner beaucoup plus de capacité en terme de support d’implantation. C’est la capacité de tout produire, de boucler la boucle », explique-t-il.

Archi-médic est une entreprise de la région de Montréal dont le propriétaire est originaire de l’Abitibi. Elle emploie 125 personnes.

Imagem, entreprise spécialisée dans les technologies appliquées au monde médical, a conclu un partenariat avec Archi-médic, une entreprise de transcription médicale. Jacques Gagnon, président directeur général d’Imagem, estime que le nouveau mariage permettra de proposer une offre plus complète aux centres de santé.

« Ça va nous donner ensemble environ 150 personnes. Ça commence à être une quantité impressionnante qui va nous donner beaucoup de crédibilité et de capacité », estime Jacques Gagnon.

En plus d’élargir l’offre, le nouveau partenariat vise à permettre à l’équipe d’Imagem de se concentrer davantage au développement de logiciels. Le support après installation pourra être assuré par les gens d’Archi-médic.

« Ça va nous permettre de développer plus à l’aise. Je cherche à optimiser la capacité de développement en soulageant ceux qui devaient supporter. »

Imagem, entreprise spécialisée dans les technologies appliquées au monde médical, a conclu un partenariat avec Archi-médic, une entreprise de transcription médicale. Jacques Gagnon, président directeur général d’Imagem, estime que le nouveau mariage permettra de proposer une offre plus complète aux centres de santé.

Jacques Gagnon souligne qu’un accompagnement complet est nécessaire après l’implantation d’un nouveau système.

« Il y a un besoin, pas parce que les gens manquent de compétences, loin de là, mais parce qu’ils ont besoin d’aide, surtout que ces dernières années, on a réduit le personnel un peu partout. »

Imagem est actuellement présente dans une quarantaine d’établissements de santé. En plus des centres de la région, il compte notamment le CHUM, le CUSUM, l’hôpital Sacré-Coeur, l’hôpital Jean-Talon et l’hôpital Notre-Dame de Montréal parmi ses clients. L’entreprise a également récemment obtenu un contrat de 10 ans avec l’Institut de cardiologie de Montréal où elle a implanté un système dont la fonction principale est de produire des rapports médicaux écrits et spécialisés à l’aide de systèmes de reconnaissance vocale.