Le traditionnel brunch de noël de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord s’est déroulé sous le thème de la relève avec l’organisation d’un panel de discussions auquel ont participé Valérie Gilbert, du Groupe Gilbert, Catherine Verreault, du IGA Famille Verreault, Marc Grenon, d’ Amenagement Grenon, Denis Gagnon, d’Évasion Sport, le tout animé par le comptable Éric Dufour.

Un coup de main pour le transfert d’entreprise

Le transfert intergénérationnel d’une entreprise familiale représente un défi de taille qui demande souvent une préparation étalée sur plusieurs années entre le cédant et le nouvel acquéreur.

C’est pour relever ce défi que la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le fjord a déployé des efforts pour procéder au lancement de la 6e section du groupe La relève, qui compte une première ambassadrice régionale en Valérie Gilbert du Groupe Gilbert.

Le lancement a eu lieu jeudi matin lors du brunch de Noël annuel de la chambre, en présence d’environ 125 participants.

Pour l’occasion, la direction a organisé un panel de discussion mettant à contribution des gens d’affaires impliqués dans un transfert intergénérationnel comme cédant ou comme acquéreur. Outre Mme Gilbert, Denis Gagnon, d’Évasion Sport, Marc Grenon, d’Aménagement Grenon, et Catherine Verreault, du IGA Famille Verreault, ont livré à tour de rôle des témoignages sur leur expérience d’affaires.

Alexandre Raymond et Édith Arsenault,  co-fondateurs du Groupe de la Relève,  ont annoncé la création d'une sixième section qui regroupe une quinzaine d'entrepreneurs du Saguenay 
 Photo: Mariane L. St-Gelais

Édith Arsenault, présidente des Boutiques Séduction, et Alexandre Raymond, de Raymond recherche de cadres, tous deux cofondateurs du groupe La relève, sont du nombre qui ont eu à vivre l’expérience du transfert d’entreprise.

« Lorsqu’on prend la direction de l’entreprise familiale, on se rend vite compte qu’il faut d’abord établir notre crédibilité auprès des clients, des fournisseurs, mais aussi pour se financer. Il faut d’abord bâtir un plan de relève, planifier le départ du fondateur, qui dit souvent qu’il part, mais qui ne part jamais », explique avec humour M. Raymond.

Les discussions familiales du dimanche soir, où il est question des affaires de l’entreprise familiale, ne suffisent pas pour assurer la réussite d’un transfert.

C’est sur ces prémisses que le groupe La relève est né, il y a cinq ans. « Le groupe La relève est un groupe de soutien pour les repreneurs d’entreprises. Il organise des rencontres mensuelles, incluant des formations, des conférences et des échanges avec des pairs. Depuis sa fondation, on compte une centaine de membres à travers le Québec », explique M. Raymond.

La nouvelle section saguenéenne compte une quinzaine de membres parmi lesquels on retrouve Valérie Gilbert, directrice du développement organisationnel chez Groupe Gilbert qui, avec un groupe de huit cousins et cousines, se prépare à prendre la relève de cet important entrepreneur général fondé par Fernand Gilbert dans les années 50.