Des travaux de 6,6 M $ seront effectués prochainement à Saguenay.

Un contrat de 6,6M$ octroyé

Le retour du printemps et l’ouverture des usines de production d’asphalte signifieront la multiplication des travaux de réfection de pavage sur les artères majeures et collectrices de Saguenay.

Au cours des prochains jours, le Service du génie et des travaux publics accordera un contrat de 6,6 M$ à l’entrepreneur Inter-Cité, de Chicoutimi, pour de tels travaux, disséminés à travers les trois arrondissements. Inter-Cité a déposé le plus bas prix parmi trois soumissionnaires, le plus élevé étant de 8,5 M$. La liste des travaux à réaliser compte au moins 25 artères majeures à repaver dans les divers secteurs de la ville.

En entrevue, Michel Tremblay, président de la Commission des travaux publics, immeubles et génie, a mentionné que l’enveloppe globale pour le repavage des rues et des artères principales devrait comprendre un investissement de 15 M$ cette année, provenant de diverses sources et programmes gouvernementaux. « Il se peut qu’on ramasse huit à neuf millions $ provenant d’un programme d’infrastructures, pour la réfection des rues, aqueducs, égouts. Cette année, la Ville tente de respecter la promesse de la mairesse Josée Néron de réaliser 40 km d’asphaltage annuellement. Il y a un montant de 440 000 $ pris à même l’enveloppe des conseillers municipaux pour les rangs et diverses rues ».

Balayage
Si certains citoyens ont remarqué que le balayage des rues a été effectué plus tôt ce printemps, c’est que Saguenay a décidé de modifier ses façons de faire, explique M. Tremblay.

Il a indiqué que désormais, les contrats de déneigement des rues sont jumelés à ceux du nettoyage. Dès que les opérations de déneigement normales sont terminées, l’entrepreneur peut décider de procéder au nettoyage de son secteur à l’aide de balais mécaniques. « Auparavant, on effectuait le balayage en régie interne. Ce printemps, ce sont 16 balais mécaniques qui étaient en opération, comparativement à huit dans les années passées », affirme le conseiller.