Un contrat de 2,1 milions $ à Matrec

L’entreprise Services Matrec inc. rafle le contrat pour la collecte des résidus verts à Saguenay.

Dans la foulée d’un appel d’offres récemment publié par la Ville, deux entreprises ont déposé une soumission. Outre Services Matrec, la compagnie Services Sanitaires Rodrigue Bonneau a formulé une proposition. L’administration municipale a choisi le plus bas soumissionnaire. Le contrat octroyé à Matrec totalise 2,1 millions $, une somme qui dépasse largement le montant estimé lors de l’appel d’offres. En effet, Saguenay avait évalué à environ 1,6 million $, taxes incluses, la somme requise pour la collecte, le transport et le traitement des branches, des feuilles et des résidus verts.

On sait qu’il sera dorénavant possible, pour les citoyens, de déposer les résidus verts dans un sac de papier destiné à cette fin, lequel pourra ensuite être laissé en bordure de la rue. Des collectes auront lieu pendant deux semaines au printemps et pendant trois semaines à l’automne. Lors des assemblées d’information organisées par le service d’environnement et de développement durable de Saguenay en février et mars, en marge d’une consultation publique au sujet de la collecte des matières organiques, le directeur, Denis Bernier, a expliqué que les résidus verts sont nécessaires pour la fabrication d’un compost de qualité. Les matières sont déchiquetées, pour ensuite être utilisées comme agents structurants permettant d’oxygéner le compost. Deux options sont à l’étude pour la collecte des matières putrescibles sur le territoire de la capitale régionale : le bac brun et le sac déposé à même le bac de déchets verts. L’objectif ultime est de produire du compost de qualité A, lequel pourrait être destiné à divers marchés.