La directrice de l’Association des entreprises du parc industriel du Haut-Saguenay, Nathalie Simard (à droite), est en compagnie de Martin Lavoie, de Broderie M.L., Fabienne Simard, de Produits sanitaires Lépine, Maryline Gilbert, du Groupe Gilbert, et de Louise Potvin, de Distribution CELLE.

Un cocktail pour le 41e anniversaire du parc industriel du Haut-Saguenay

Le cocktail annuel de l’Association des entreprises du parc industriel du Haut-Saguenay (AEPIHS) s’est tenu jeudi soir à l’OTL, pour souligner les moments forts de son année.

« Notre objectif est toujours de mettre nos membres en valeur, et notre parc. On veut montrer le rythme de la nouvelle direction et nos différentes orientations », a souligné la directrice générale de l’AEPIHS, Nathalie Simard, dans son entretien téléphonique avec Le Progrès, avant l’événement, alors qu’une centaine de personnes y étaient attendues.

L’année dernière, un gala avait été organisé pour marquer le 40e anniversaire de l’association. « Notre événement nous a permis d’élargir notre vision et d’oser. On veut maintenant oser, développer, et innover ; ce sont les mots d’ordre de nos prochains projets, et ça va guider nos futurs partenariats », a expliqué la directrice générale.

Même s’il n’y avait pas matière à faire un événement aussi grand cette année, il était important pour la direction de garder ses membres actifs en tenant une activité de regroupement.

L’AEPIHS tenait à marquer l’agrandissement de son territoire d’action et de ses membres. Le parc industriel s’étire maintenant sur 28 km2, et compte plus de 220 entreprises et 3800 employés. L’AEPIHS génère 600 millions de dollars annuellement. « On veut rappeler ce qu’on fait et que nous sommes une niche d’acteurs et d’intervenants de première ligne pour répondre aux demandes et aux projets qui arrivent dans la région », a continué la directrice générale. Des représentants des projets industriels importants, de GNL Québec, de Métaux BlackRock, et de Port de Saguenay étaient les invités d’honneur, afin que les membres puissent profiter de cette occasion pour échanger sur leurs différents services.

Développement

En 2018, il y a eu environ 14 millions de dollars d’investissement dans le parc industriel Henri-Girard. En plus du nouveau Couche-Tard, des entreprises telles que le réseau Canadian Bearings, Dumais Service Auxiliaires, Kubota, et Laurent Lapointe ont effectué des travaux qui ont nécessité des investissements importants, qui continueront dans la prochaine année. Mme Simard était fière de l’effervescence qu’a connue le parc.

L’agenda de l’association est chargé pour la fin de l’année. Après le lancement du partenariat avec le programme Humanis du Cégep de Chicoutimi, l’Association offrira trois formations de planification stratégique avec la Société des fabricants régionaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

De plus, la directrice générale a parlé du projet du Portail industriel de Saguenay, un projet qui sera expliqué plus en profondeur dans les prochaines semaines.

« Ce projet nous permettra de nous positionner favorablement, en plus d’attirer des entreprises, et de mettre en valeur le parc industriel », s’est réjoui la directrice. L’AEPIHS continuera aussi son travail en collaboration avec les parcs industriels de Jonquière et La Baie.