Un bilan positif pour Arianne Phosphate au premier trimestre

Arianne Phosphate dresse un bilan positif du premier trimestre 2018. La Société en stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul affirme avoir fait des «progrès constants» depuis le début de l’année.

Arianne Phosphate a publié jeudi ses résultats opérationnels et financiers du premier trimestre 2018. « Le premier trimestre de l’année a été très occupé pour notre société, affirme Brian Ostroff, chef de la direction d’Arianne Phosphate, dans un communiqué. Depuis le début de l’année, Arianne a fait des progrès constants en travaillant avec des investisseurs et des partenaires potentiels pour notre projet. De plus, nous assistons également à la reprise des prix du phosphate à partir du bas prix des dernières années, qui suscitent l’intérêt des clients potentiels qui sont intéressés par le produit en échange d’engagements financiers. En fin de compte, nous croyons qu’avec un si petit nombre de nouveaux projets en cours, nos excellents paramètres économiques et notre situation géopolitique sécuritaire, la somme de ces facteurs sera favorable dans notre mission de développement du projet Lac à Paul et débloquera une valeur énorme pour nos investisseurs et nos parties prenantes. »

Arianne Phosphate n’a généré aucun revenu au premier trimestre 2018 puisqu’elle est toujours en phase de développement. Elle a enregistré une perte nette de 0,7M$, un montant comparable à celui de la même période en 2017. 

Au 31 mars 2018, la Société avait une encaisse de 1,17 M$. La somme servira au fonds de roulement général et au développement du projet Lac à Paul en 2018. Arianne prévoit qu’elle aura besoin de financement additionnel avant la fin de l’année 2018. Parmi les éléments marquants du premier trimestre, rappelons qu’en janvier 2018, la Société a annoncé le report de l’échéance des 1 217 500 bons de souscription émis dans le cadre du placement privé complété le 29 juillet 2013 au 27 juillet 2018. En mars, le gouvernement du Québec a procédé à un investissement d’un montant de 1 407 000 $ par voie de placement privé dans les actions ordinaires d’Arianne. La Société a aussi annoncé au cours du même mois le début de travaux de recherche et développement afin d’intégrer de l’aluminium dans le design de la remorque qui transportera le concentré de phosphate. 

Arianne Phosphate dresse également une liste d’objectifs à atteindre d’ici la fin de l’année en cours. Elle vise à sécuriser un financement pour le projet du Lac à Paul, en poursuivre l’optimisation incluant la réduction des coûts d’opération et de production, signer une entente sur les répercussions et les avantages avec les Premières Nations et assister Port Saguenay dans l’obtention de l’approbation de l’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE).