Dany Savard, Jean-Philippe Harvey, Simon Doré, Jimmy Boulianne, Patricia Lefebvre et Isabelle Joly constituent le premier noyau autour duquel sera bâti le studio d’Ubisoft Saguenay.

Ubisoft Saguenay: les premiers employés à l'oeuvre

Deux mois après l’annonce officielle de l’installation d’un studio Ubisoft à Saguenay, les cinq premiers employés entrent en scène au 31 Racine, à Chicoutimi, afin de poursuivre le développement des jeux vidéo vendus à des millions d’exemplaires dans le monde.

Le directeur général d’Ubisoft Saguenay, Jimmy Boulianne, a tenu à marquer l’événement à la suite de l’embauche de Dany Savard, chef programmeur, Simon Doré, artiste technique, Jean-Philippe Harvey, architecte technique, ainsi qu’Isabelle Joly, gestionnaire aux ressources humaines, sans oublier Patricia Lefebvre, gestionnaire de production, dont l’embauche a été confirmée mardi.

Ces premiers employés font partie d’une grappe d’une quinzaine d’emplois à pourvoir d’ici janvier 2018. Jusqu’à maintenant, 1000 curriculum vitae ont été reçus par Mme Joly.

Interrogés par Le Quotidien à l’occasion d’une rencontre avec la presse régionale, tous ont révélé provenir de la région et se sont dit heureux d’effectuer un retour dans leur terre natale après avoir cumulé une bonne somme d’expérience à l’extérieur. 

C’est le cas pour Simon Doré, originaire d’Alma qui, depuis 10 ans, a roulé sa bosse chez Ubisoft à Montréal, Montpellier en France et Québec. « L’annonce de l’ouverture d’Ubisoft au Saguenay, ce fut mon salut. Ç’a tombé comme une tonne de briques. J’étais en vacances ici. Immédiatement, j’ai communiqué avec Jimmy. C’est à cause de moi si on ne pouvait revenir dans la région. Ma conjointe, qui travaille en communication, a eu plus de facilité à trouver un emploi ici », témoigne M. Doré.

Même témoignage avec Dany Savard, 37 ans, qui a débuté sa carrière chez Ubisoft avant d’effectuer un retour dans la région en 2009 pour œuvrer chez Wendigo et Bloo buzz. « La traversée des ponts (à Montréal), ça ne me tentait pas. Lorsque j’ai appris la nouvelle d’Ubisoft à Saguenay, c’a été un rêve qui se concrétisait. »

Quant à Jean-Philippe Harvey, 35 ans, il doit terminer un mandat chez Ubisoft à Montréal avant de mettre en vente son condominium montréalais et d’acquérir une résidence au Saguenay pour sa petite famille.

Selon M. Boulianne, cette première série d’embauches de personnes d’expérience constitue en quelque sorte le noyau d’expertise autour duquel sera bâti le studio Ubisoft Saguenay, une situation qui plaît à Simon Doré. « Il ne faut pas négliger que de démarrer un studio à partir de rien, ce n’est pas tous les jours qu’on peut faire ça. Tout est à faire. C’est magique que de poser les premières pierres. »

En ce qui a trait aux aménagements physiques, le studio d’Ubisoft de 7000 à 8000 pieds carrés devrait être un lieu qui favorise les échanges, la créativité et les valeurs d’Ubisoft, lesquelles tendent à rendre les employés heureux au travail, explique M. Boulianne. Il est donc nécessaire d’avoir des bureaux ouverts, flexibles et mobiles afin d’accommoder des équipes changeantes. « Vous ne verrez pas de cubicules gris du gouvernement dans notre studio. »

Le studio actuellement en phase d’aménagement devrait être prêt au début de janvier.

Le plan d’embauche prévoit la présence de quinze employés en janvier prochain et une quarantaine en septembre 2018.