Sylvain Ouellet, inventeur de l’évent chauffant Tube-Ô-Toit, a reçu un coup de pouce de la Société de la Vallée de l’Aluminium sous la forme d’une aide financière de 10 000 $.

Tube-Ô-Toit: appui de 10 000$ de la SVA

La jeune entreprise Tube-Ô-Toit, spécialisée dans la fabrication d’évents chauffants en aluminium, a reçu un appui financier de 10 000 $ provenant de la Société de la Vallée de l’Aluminium (SVA).

À l’issue du Salon Expo-Habitat qui a pris fin dimanche, Sylvain Ouellet, l’inventeur de l’évent chauffant fabriqué à partir de produits d’extrusion provenant de l’usine almatoise Pexal Tecalum, a appris qu’il obtient l’appui de la SVA à partir de l’enveloppe de 200 000 $ provenant du Fonds Rio Tinto pour la Vallée de l’aluminium.

Selon Malika Cherry, directrice de la SVA, une quarantaine d’entreprises par année reçoivent l’appui de la SVA, dont une quinzaine avec de l’aide financière non remboursable qui peut s’élever jusqu’à un maximum de 25 000 $. 

Un second outil financier est en place depuis 2015 avec la création de l’Accélérateur Desjardins Innovatech pour la Vallée de l’aluminium visant à aider les entreprises en phase de commercialisation de leurs produits pour la mise en ligne de sites Internet, participation à des événements, dépenses pour le prédémarrage et autres. L’enveloppe de 2,5 M$ rendue disponible en vertu de l’entente sur cinq ans établie avec Desjardins offre des prêts maximaux de 25 0000 $, explique Mme Cherry. « Chaque année, notre objectif est d’aider trois entreprises, mais en 2017 nous en avons aidé quatre parmi laquelle figure Manutech qui se spécialise dans la fabrication d’équipements de manutention pour l’industrie des portes et fenêtres », explique Mme Cherry. Depuis le lancement du fonds, la SVA a accordé 1,3 M$ en aide à des projets qui ont généré des investissements de 12,1 M$. 

Une première livraison

Chez Tube-Ô-Toit, Sylvain Ouellet s’est montré satisfait de l’aide accordée par la SVA d’autant plus qu’elle était inattendue. L’inventeur avait déjà sollicité de l’aide financière auprès de la SVA qui lui avait suggéré à l’époque de réaliser une étude de marché.

En ce qui a trait à la distribution de son invention à la suite d’une entente signée avec le Groupe BMR qui a 300 quincailleries à travers cinq provinces, M. Ouellet a indiqué qu’il a livré jeudi dernier une première cargaison de 2000 unités de Tube-Ô-toit à l’entrepôt principal du groupe.