Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Carl Laberge, président de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord, accompagné de Sandra Rossignol, vice-présidente exécutive et directrice générale, a fait connaître les priorités de l’organisme d’affaires pour l’année 2021.
Carl Laberge, président de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord, accompagné de Sandra Rossignol, vice-présidente exécutive et directrice générale, a fait connaître les priorités de l’organisme d’affaires pour l’année 2021.

Soutenir les membres de la chambre de commerce dans la nouvelle normalité

Denis Villeneuve
Denis Villeneuve
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Après avoir traversé une année d’adaptation en raison de la COVID-19, la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay–Le Fjord (CCISF) déploiera des efforts afin de soutenir ses 925 membres dans la nouvelle normalité.

En entrevue de début d’année, le président de la CCISF, Carl Laberge, rappelle qu’au premier trimestre de 2020, au moment du déclenchement de la pandémie, la direction ne savait pas trop où elle se dirigeait avec son programme d’activités.

Très rapidement, il a fallu retourner la situation et se réinventer. C’est ainsi qu’en 2020, un total de 43 événements ont été tenus, dont plusieurs rendez-vous économiques et politiques. M. Laberge est très fier d’affirmer que le Gala des Dubuc a été adapté en mode virtuel, une première à l’époque.

Selon lui, l’année 2021 s’amène avec l’établissement d’une nouvelle normalité, avec l’inoculation par vaccins. « Cette pandémie apporte des changements perpétuels. Il fallait que nos PME soient davantage orientées vers le commerce électronique. Plusieurs ont été obligées de se tourner vers ça pour assurer leur survie », affirme-t-il.

Compte tenu de ce nouveau phénomène, la CCISF entend travailler à soutenir ses membres afin de leur donner les moyens d’être le plus branchés possible, tout en les consultant et en les accompagnant avec l’aide de sondages, de comités sectoriels et d’activités de réseautage, entre autres.

« On veut voir comment les PME s’orienteront avec le commerce électronique et l’effet que la pandémie a eu sur elles, pour les amener à d’autres niveaux dans notre rôle d’accompagnement », précise-t-il.

Élections

M. Laberge anticipe pour 2021 la tenue d’élections au niveau municipal, et possiblement fédéral. La CCISF et ses membres entendent être présents afin d’interroger les candidats sur leurs sujets de préoccupation lors d’éventuels débats.

Il rappelle que les chambres de commerce, dont celle de Saguenay-Le Fjord, sont des intervenants importants auprès des gouvernements, puisqu’elles sont souvent consultées pour donner leur avis avant les prises de décision.

Parmi les dossiers d’intérêt régional qui feront l’objet d’une attention particulière, M. Laberge cite le transport aérien et la formation de la nouvelle coopérative Treq. « Air Canada a encore coupé ses services. On a intérêt à voir des groupes régionaux s’organiser, mais on veut s’assurer que les grands transporteurs soient encore présents. Il s’agit d’un dossier politique. »

La disponibilité de la main-d’oeuvre et l’adaptation des programmes d’aide financière aux entreprises mis sur pied pendant la pandémie sont d’autres priorités de la CCISF afin d’éviter une hécatombe potentielle.

« Nous sommes dans un contexte difficile, mais les PME continuent de nous appuyer, ce qui démontre que l’on joue un rôle auprès d’elles en termes d’aide et de support », conclut-il.