La directrice des ressources humaines, Isabelle Girard, et son adjointe, Christine Lemay ont accueilli des candidats toute la journée de jeudi.

Soins à domicile: des postes comblés

Objectif atteint pour la journée de recrutement des cinq entreprises affiliées avec le réseau de coopération des entreprises d’économie sociale en aide à domicile (EÉSAD). Elles ont tenu un évènement de recrutement régional, jeudi, de 11h à 19h. Les gens intéressés étaient invités à se présenter dans une des cinq entreprises présentes dans la région, soit à Albanel, à Saint-Félicien, à Alma, à La Baie ou à Jonquière afin de soumettre leur candidature.

Les deux entreprises présentes à Saguenay, soit la Coopérative de solidarité de services à domicile du Royaume du Saguenay à Jonquière et le Service des aides familiales de La Baie, ainsi que les trois services du Lac-Saint-Jean, sont satisfaites de la journée de recrutement. Sur place, il était possible pour les candidats de rencontrer la direction ainsi que de passer une entrevue. Elles ont pu engager quelques personnes afin de combler le manque de personnel. «On a vu beaucoup de candidats de qualité, et on a fait de belles entrevues», raconte la directrice du service de La Baie, Cathy Desgagné. 

Bien que leur situation n’est pas dramatique, les services d’aide à domicile sont aussi en manque de main-d’oeuvre, confirme la directrice des ressources humaines du service de Jonquière, Isabelle Girard. «Les besoins de la population sont de plus en plus grands, et la main-d’oeuvre se fait de plus en plus rare. On cherchait à combler une dizaine de postes aujourd’hui. À Jonquière et Chicoutimi, nous avons 250 employés couvrant différents secteurs», explique-t-elle. À La Baie, c’est six postes qui devaient être comblés. Les services couverts par les cinq entreprises sont multiples, allant de l’entretien ménager à la cuisine en passant par les soins et l’accompagnement. Toute la formation exigée par les différents postes en soins est offerte en entreprise. «Monsieur Madame tout le monde peuvent venir postuler. L’altruisme est un atout», ajoute la directrice. 

Les objectifs de la journée sont remplis selon tous les directeurs. «La visibilité que l’organisation de cette journée nous apporte aide déjà beaucoup.»