SNC-Lavalin, seule soumissionnaire pour la ZIP de Grande-Anse

Les firmes d’ingénierie ne se sont pas précipitées pour obtenir le contrat de services professionnels reliés à l’aménagement des terrains de la zone industrialo-portuaire (ZIP) de Grande-Anse.

À l’ouverture des soumissions lundi, seule la firme montréalaise SNC-Lavalin a déposé un prix qui sera dévoilé après les vérifications d’usage.

L’appel d’offres lancé le 8 juin par Promotion Saguenay s’inscrit dans le cadre du programme Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR).

Selon Partrick Bérubé, directeur général de Promotion Saguenay, un comité d’analyse devra se réunir et faire un examen de la conformité de la soumission. Le fait qu’il n’y ait qu’un seul soumissionnaire n’affecte pas le processus. En cas de non-conformité, Promotion Saguenay devra relancer le tout.

Il a mentionné que Promotion Saguenay n’en est pas à son premier contrat de services professionnels pour ce projet puisque des contrats ont été octroyés pour le poste de surpression, l’étude de caractérisation et la préparation de sols.

Il reste à attendre le feu vert des investisseurs privés, dont entre autres, Métaux BlackRock, qui ne cesse de repousser les échéanciers prévus, faute de compléter son financement privé pour l’ouverture de sa mine dans la région de Chicougamau et la construction d’une usine de transformation du ferrovanadium à Grande-Anse.