Éric Larouche, président de RL Énergies et propriétaire de l’Hôtel Chicoutimi, et Raphaël Girard, gérant-superviseur et actionnaire de Fabbrica, étaient bien fiers de présenter le nouveau concept de restauration rapide qui se retrouvera dans les stations-service du groupe, sous trois formats différents.

RL Énergies: de la restauration rapide régionale

Après avoir annoncé le déploiement de bornes de recharge pour les voitures électriques dans ses stations-service en décembre, RL Énergies se tourne vers une solution régionale et interne pour ajouter un service de restauration rapide. C’est la bannière Fabbrica, déjà exploitée au sein de l’Hôtel Chicoutimi, qui s’installera d’abord à Laterrière et à Chicoutimi-Nord.

Le président de RL Énergies et aussi propriétaire de l’Hôtel Chicoutimi, Éric Larouche, parle d’un investissement à terme d’entre six et dix millions de dollars.

Fabbrica est déjà installé au rez-de-chaussée de l’Hôtel Chicoutimi, aux côtés du Rouge Burger Bar et de l’Inter. C’est Raphaël Girard, gérant-superviseur et déjà actionnaire dans ces trois services de restauration, qui se chargera du projet d’implantation. « On est aujourd’hui content d’annoncer un partenariat avec Fabbrica, qui est notre service de café et de gelato dans l’hôtel, pour l’implantation dans notre réseau de stations-service d’un concept régional de restauration rapide, de café et de prêt-à-manger. Quand j’ai annoncé mon réseau de bornes de recharge rapide, il est apparu évident rapidement que quand tu tombes en recharge rapide – c’est vite, mais c’est 20 à 30 minutes quand même – que ça prend à travers notre réseau des lieux où les gens peuvent s’installer et avoir du Wi-Fi, des commodités. Dans notre analyse, il s’est avéré que nos consommateurs de carburant sont aussi consommateurs de café. C’est sûr qu’on aurait pu regarder avec des McDonald’s, des Starbucks ou Tim Hortons, mais on prend le chemin un peu moins facile d’avoir un concept régional », a détaillé M. Larouche.

Il y aura trois formats différents selon les stations. Certaines auront un lieu physique en bonne et due forme, comme un restaurant traditionnel, tandis que les plus petits endroits auront deux options, à savoir une petite installation ou un simple comptoir de produits.

Les produits seront préparés à l’Hôtel Chicoutimi. « Nos cuisines de préparation sont ici à l’Hôtel Chicoutimi. Notre cuisine va être réaménagée pour être en mesure d’offrir la qualité qu’on retrouve ici. On a déjà nos pâtissiers, nos cuisiniers. On a tout pour être capable de répondre à ce besoin-là », a-t-il poursuivi.

Rien à voir avec le référendum

Éric Larouche jure que le moment choisi pour l’annonce n’a rien à voir avec la tenue du deuxième et dernier jour de vote dimanche pour le référendum concernant l’implantation éventuelle du Projet 7, qui exploiterait un centre multiservice en plus de la vente d’essence, tout juste de l’autre côté de la rue du commerce de M. Larouche à Laterrière.

« Pas du tout, zéro. Le plan d’amélioration de nos infrastructures pétrolières, ça fait cinq ans qu’on travaille là-dessus. On a commencé notre plan avec Chicoutimi-Nord. Laterrière était en suivi d’implantation. Ce qu’on fait aujourd’hui, ce n’est pas parce qu’il y a un autre projet, c’est parce que c’était prévu. On va le faire à Port-Alfred, on va le faire à Jonquière, Alma, Dolbeau, Mistassini, Saint-Félicien, Chibougamau, La Tuque. Tous les sites qui nous appartiennent sont en analyse afin de les ‘‘revamper’’ et les mettre au goût du jour », a-t-il tenu à répondre. Les panneaux annonçant les travaux devraient être installés vendredi.