Au niveau agronomique, l’anhydrite possède des caractéristiques fertilisantes très intéressantes et est utilisée partout dans le monde pour améliorer la fertilité du sol.
Au niveau agronomique, l’anhydrite possède des caractéristiques fertilisantes très intéressantes et est utilisée partout dans le monde pour améliorer la fertilité du sol.

Rio Tinto reçoit un prix pour sa contribution à l’économie circulaire

Rio Tinto a remporté le prix Appel à initiatives 2020 de Québec circulaire pour sa réutilisation de l’anhydrite, un résidu industriel utilisé dans le secteur agricole et l’industrie de la construction.

La multinationale s’est démarquée parmi 40 candidatures, dans la catégorie Grande entreprise, pour la première édition de ces prix qui visent à reconnaître les entreprises qui ont intégré des stratégies de circularité au sein de leur modèle d’affaires.

Rio Tinto a utilisé sa propre anhydrite pour restaurer son site de résidus miniers en l’épandant à la surface du site de résidus de bauxite pour neutraliser et assécher la couche de surface, afin d’en améliorer les propriétés géotechniques et favoriser le développement d’un sol fertile à la croissance des plantes.

«Pour Rio Tinto, un des éléments clés est la valorisation des sous-produits provenant de ses opérations qui se chiffrent à environ 400 000 tonnes annuellement pour l’ensemble des usines du Québec, excluant les résidus de bauxite», indique la direction de Rio Tinto, par voie de communiqué. On y retrouve en moyenne 85 000 tonnes métriques d’anhydrite synthétique produites par son Usine de fluorure. L’anhydrite neutralisée est issue des procédés industriels de transformation chimique du fluorure de calcium, de l’acide sulfurique et d’hydrate d’alumine en fluorure d’aluminium qui entre dans la fabrication du bain d’électrolyse pour la production d’aluminium. «Il s’agit d’un exemple d’écologie industrielle s’inscrivant dans le concept d’économie circulaire », poursuit le communiqué.

Autrefois considérée comme un résidu à enfouir, mais valorisée en partie pour l’assèchement des résidus de bauxite, l’anhydrite est maintenant commercialisée et largement utilisée depuis 2016 dans la construction, l’agroenvironnemental et l’industrie minière.

Après des années de recherche en développement et de commercialisation, Rio Tinto a complété la circularité de l’anhydrite. Toute sa production circule dans l’économie québécoise depuis 2019. Rio Tinto demeure le seul producteur d’aluminium en Amérique du Nord à produire de l’anhydrite.