Des employés de l’Usine Grande-Baie tentent de se syndiquer.

Rio Tinto et Unifor devant le tribunal administratif du travail

Les audiences du Tribunal administratif du travail à la suite du dépôt en mars dernier de la requête en accréditation syndicale des employés de métier de l’Usine Grande-Baie de Rio Tinto ont repris lundi à l’OTL Gouverneur, de Chicoutimi.

La juge administrative Annie Laprade a poursuivi l’audition des arguments de l’employeur, représenté par Me Luc Beaulieu, qui conteste la viabilité de la future unité de négociation depuis les trois dernières journées d’audience. Unifor est représenté par Me Claude Tardif. 

Lundi matin, Martin Ménard, directeur des ressources humaines à l’usine Grande-Baie, était présent à la barre pour expliquer les horaires de travail des employés de diverses unités de production. La requête en accréditation déposée par Unifor le 13 mars dernier couvre les mécaniciens, électriciens et électromécaniciens.