Réunis pour contrer le déficit démographique

Plus de 200 personnes réfléchiront sur les défis démographiques de la région, le 22 mars prochain, à Alma, à l’occasion de la première édition du colloque Action Économique.

Initié par le député Alexandre Cloutier, l’événement vise notamment à trouver des solutions pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre qui frappe le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une région qui, contrairement aux grands centres, souffre d’un déficit démographique en plus d’être incapable d’attirer une population immigrante.

On apprenait un peu plus tôt cette semaine, dans ces pages, que Saguenay était l’une des seules régions métropolitaines de recensement au pays à voir sa population décroître. Et seulement 57 immigrants ont été accueillis en territoire saguenéen au cours de la dernière année.

Gilles Grenon, de Rio Tinto, Philippe Plourde, de la Chambre de commerce Lac-Saint-Jean-Est, le maire d’Alma Marc Asselin, Lison Rhéaume, de Services Québec, et le député péquiste Alexandre Cloutier ont annoncé la première édition du colloque Action Économique, qui se tiendra le 22 mars prochain à Alma.

« L’occupation du territoire est en train de s’effriter. On a fait de belles choses dans le passé pour essayer de renverser la vapeur, mais force est de constater que ça n’a pas suffi. Les gens ne viennent pas s’établir ici. Est-ce qu’il fait trop froid ? Est-ce trop unilingue français ? On a de la difficulté à attirer les immigrants et à retenir nos jeunes qui quittent », a rappelé le maire d’Alma et président de la Corporation d’innovation et développement Alma-Lac-Saint-Jean (CIDAL), Marc Asselin.

C’est devant l’urgence d’agir qu’Alexandre Cloutier a décidé de réunir plusieurs partenaires pour organiser ce colloque régional qui mettra notamment de l’avant des succès entrepreneuriaux en matière de ressources humaines. Divers conférenciers figurent également sur la programmation de l’événement qui se déroulera à l’Hôtel Universel d’Alma.

« Trop souvent on est en mode négatif. On va donc profiter de l’occasion pour mettre en lumière nos partenaires et entrepreneurs de la région qui ont su innover et créer. Mais ça sera aussi l’occasion de prendre conscience de la situation. Parce que je ne suis pas convaincu qu’on a tous la même compréhension de cet enjeu. On ne peut plus accepter comme région que tout ce qui est à l’ouest de Québec croît de manière importante sur le plan démographique, particulièrement dans la banlieue de Montréal. De Trois-Rivières jusqu’à Montréal et de Sherbrooke jusqu’à Montréal, en passant par la banlieue nord. Pendant ce temps-là, l’Abitibi, la Gaspésie, le Saguenay-Lac-Saint-Jean continuent de stagner en matière démographique », exprime le député de Lac-Saint-Jean.

« Il y a aussi des enjeux liés à l’immigration. Ce n’est pas normal qu’il n’y ait pas plus de néo-Québécois qui viennent s’établir dans la région. Il faut leur tendre la main pour qu’ils viennent construire avec nous. Notre belle région peut faire plus, peut accueillir davantage, peut faire plus de développement économique. »

Tenu au coût de 36 000 $, le colloque régional est organisé par plusieurs partenaires, dont la CIDAL, Rio Tinto et Services Québec, qui payeront une partie de l’événement. Saguenay sera également présente à cette première édition. Les entrepreneurs de la région et tous les acteurs qui jouent un rôle actif dans la communauté sont invités à participer à ce colloque qui fera également le suivi du dernier Sommet économique régional.