Produits de Canada Sauce
Produits de Canada Sauce

Retour de Heinz au pays: les ventes explosent chez Canada Sauce

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Simon-Pierre Murdock, cofondateur de Canada Sauce, disait plus tôt cette semaine faire confiance au consommateur, à la suite de l’annonce du retour de Kraft Heinz au Canada. Force est d’admettre que le consommateur lui donne raison, alors qu’il constate un véritable « effort patriotique » à l’échelle de la province, se traduisant par une explosion des ventes.

Des centaines et des centaines de commandes, pour être exact, qui entrent sans arrêt et viennent de partout au Québec. Si les ventes en ligne n’occupent habituellement que 5 à 7 % des énergies de l’entreprise, la « folie » sur le site Web cette semaine force l’équipe de Canada Sauce à redoubler d’efforts de ce côté.

À LIRE AUSSI: Usine de Kraft Heinz à Montréal: Simon-Pierre Murdock fait confiance au consommateur

Simon-Pierre Murdock devra patienter encore quelques jours pour voir si cette vague de soutien déferlera aussi sur les tablettes des épiceries. Mais tout porte à croire que l’engouement se transportera au-delà du Web, alors que l’entrepreneur dit avoir reçu plusieurs dizaines de demandes d’ouverture de compte.

« On a une chaîne de restaurants québécois qui était en attente et qui a décidé cette semaine d’aller de l’avant avec nous pour le ketchup. Donc il y a beaucoup de gens qui étaient incertains dû au prix plus élevé, mais on dirait que cette semaine le message de s’encourager entre PME et de garder l’argent dans notre économie, ça a bien passé. »

Ce message passé au cours des derniers jours, Simon-Pierre Murdock assure l’avoir porté au nom de toutes les PME du Québec, et non simplement en celui de son entreprise, qui en avait déjà plein les bras au préalable.

« J’ai eu une discussion ce matin avec une représentante de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, qui me disait que c’est une entreprise sur sept cette année qui va faire faillite dû à la COVID-19. […] Alors l’entreprise sur sept qui va fermer, faut l’aider, c’est là que l’argent doit aller. »

Bien qu’une telle hausse des ventes était « inattendue » chez Canada Sauce, son cofondateur ne se dit pas surpris de la réponse de la population québécoise, dont il ne faut pas sous-estimer « la volonté et l’intelligence ».

« Quand les consommateurs décident en masse d’acheter du Canada Sauce, ou décident d’appuyer les Nordiques ou décident que les Expos reviennent à Montréal, les gens se mobilisent parce qu’ils y croient et c’est dans notre ADN de Québécois de bouger », conclut-il.