Reprise des négociations à l'ABI

BÉCANCOUR — Après une pause estivale en termes de soutien, les lockoutés de l’Aluminerie de Bécancour viennent de recevoir un chèque de 36 500 dollars de la part de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC). Cet appui reçu mercredi sur la ligne de piquetage survient à la veille de la reprise des pourparlers entre Alcoa et le Syndicat des Métallos.

«Il y a eu la rencontre à Pittsburgh qui s’est bien déroulée. Pour l’instant, on a deux rencontres qui sont officiellement cédulées avec l’employeur et on a réservé des dates pour d’autres. On va voir si on peut trouver des solutions pour débloquer le conflit. Le but, c’est de remettre la table des négociations au complet», a expliqué le président de la section locale 9700, Clément Masse.

Du même souffle, il dit aborder cette nouvelle étape de façon prudente. «Je suis à rencontrer tous mes membres, les équipes de piquetage, on leur explique la rencontre qu’il y a eu à Pittsburgh. Je ne suis pas négatif, ni positif, je suis neutre. On va à la table de négos avec de l’ouverture pour trouver des solutions pour régler le conflit, mais je ne veux pas que les gens s’emballent non plus», a-t-il confié

Le président de la section locale 9700, Clément Masse, a reçu un chèque de 36 500 dollars des mains du nouveau vice-président pour le Québec de l’Alliance de la fonction publique du Canada, Yvon Barrière.