Yves Laflamme, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu
Yves Laflamme, président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu

Rencontre prometteuse entre PFR et Saguenay

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
La réunion au sommet entre le président et chef de la direction de Produits forestiers Résolu (PFR), Yves Lafamme, et la mairesse de Saguenay Josée Néron, accompagnée de Jean-Marc Crevier et Michel Potvin, a de fortes chances de marquer le début d’une étroite collaboration avec la Ville pour la création d’une chaire de recherche sur la fibre cellulosique dans ce qui pourrait devenir la vallée de la chimie verte au Québec.

Cette rencontre constituait l’aboutissement d’une démarche initiée en juin dernier par les conseillers municipaux Jean-Marc Crevier et Michel Potvin, lesquels souhaitaient connaître les intentions de la haute direction de Résolu en lien avec le développement de cette nouvelle technologie. L’initiative a visiblement été bien accueillie par la papetière. Son porte-parole, Louis Bouchard, a effectivement indiqué, au terme de cette rencontre, que la démarche était positive puisqu’elle permettait de travailler en fonction des projets de l’entreprise dans la région.

«Ce sont des discussions préliminaires et rien de définitif n’a été conclu. Nous sommes ouverts à des initiatives qui visent les projets de l’entreprise dans la région», a répété à quelques reprises Louis Bouchard, tout en prenant bien soin de parler de la région dans son ensemble et non uniquement du projet qui doit être réalisé à l’usine Kénogami.

Le grand patron de Résolu, Yves Lafamme, a répété devant la mairesse que la priorité était d’obtenir le renouvellement du bail de la rivière Shipshaw pour une période de 10 ans, renouvelable selon certaines conditions pour une période de dix autres années supplémentaires.

Louis Bouchard a d’autre part assuré que Résolu n’a pas l’intention de critiquer publiquement les mémoires déposés en commission parlementaire, dont celui de Saguenay qui ne répondait pas nécessairement aux attentes de la papetière.

PFR a également démontré une grande ouverture sur tout ce qui concerne la recherche fondamentale et la recherche appliquée concernant la production de ses usines. Cet élément sera majeur pour la fibre cellulosique qui est considérée comme un produit d’avenir pouvant remplacer les fibres à base de pétrole dans une multitude d’applications. Cette fibre est produite avec le raffinage de la pâte Kraft produite à l’usine de pâte de Saint-Félicien.


« Avant de rencontrer Résolu, il était important de connaître le point de vue de tous les intervenants et, dans tous les cas, les personnes rencontrées ont manifesté de l’intérêt. La ministre régionale Andrée Laforest a très bien accueilli cette démarche. »
Jean-Marc Crevier

Crevier voit une ouverture

Joint en fin d’après-midi, le conseiller municipal Jean-Marc Crevier s’est dit satisfait de l’ouverture de la papetière. Depuis sa sortie, en marge de la commission parlementaire sur le renouvellement du bail de la Shipshaw, Jean-Marc Crevier et le président de Promotion Saguenay, Michel Potvin, ont orchestré et participé à une série de rencontres avec FPInnovations, détenteur de la technologie, la ministre provinciale responsable de la région Andrée Laforest et l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), afin de les sensibiliser aux deux projets, en plus de prendre le pouls de la direction de Résolu afin de préparer la réunion de lundi.

«Avant de rencontrer Résolu, il était important de connaître le point de vue de tous les intervenants et, dans tous les cas, les personnes rencontrées ont manifesté de l’intérêt. La ministre régionale Andrée Laforest a très bien accueilli cette démarche.»

Jean-Marc Crevier a entendu parler de la fibre cellulosique pour la première fois alors qu’il était porte-parole de la FTQ dans la région. Il a entendu des conférences présentées aux travailleurs de la forêt sur ce produit d’avenir et croit que la région n’a pas le luxe de laisser passer cette opportunité.

Deux axes

Le projet sur la table pourrait se déployer sur deux axes. Le premier consiste à créer une sorte de vallée de la fibre cellulosique pour le Québec, un peu comme la Vallée de l’aluminium. Le second volet est tout aussi important avec la création d’une chaire de recherche qui mettrait en présence l’entreprise, FPInnovations ainsi que l’UQAC.

«On ne sait pas combien de temps ça va prendre pour obtenir des résultats concrets, que ce soit pour des PME qui utiliseraient cette fibre ou d’autres types de projets. Mais l’important pour le moment est de nous mettre en marche et d’identifier la meilleure façon de faire profiter toute la région de ce développement. Oui, c’est important pour l’avenir de l’usine Kénogami, qui a été retenue pour le projet de production de fibre, mais c’est toute la région qui retirera des bénéfices du développement du nouveau produit», a précisé Jean-Marc Crevier, plus que satisfait de l’ouverture du président et chef de la direction de Résolu Yves Laflamme.

«J’ai eu une rencontre très positive avec M. Yves Laflamme, de Produits forestiers Résolu (PFR). Nous avons discuté de la nouvelle fibre cellulosique à l’usine de Kénogami. Nous avons convenu de travailler à mettre sur pied, en collaboration avec notre université régionale, une chaire de recherche en lien avec cette fibre cellulosique. Nous offrons toute notre collaboration à PFR et à l’UQAC pour y parvenir », a pour sa part déclaré la mairesse Josée Néron.

Le président de Promotion Saguenay, le conseiller Michel Potvin, a également fait part de sa satisfaction après la rencontre. Il n’est toutefois pas en mesure pour le moment de dire de quelle façon l’organisme de développement économique pourra participer au développement de ces projets.