Regard sur le Nord de retour à Saint-Prime

L’événement Regard sur le Nord sera de retour au club de golf de Saint-Prime pour une 4e édition, le 30 mai prochain. L’objectif de la journée : mettre à jour les informations sur les différentes opportunités de développement dans le monde des mines et du biocharbon.

« C’est une journée d’information qui permet de se mettre à jour tout en faisant du réseautage pour créer des alliances stratégiques », remarque Lucien Boivin, le maire de Saint-Prime et préfet de la MRC du Domaine-du-Roy.

Une centaine de personnes, dont plusieurs promoteurs et des donneurs d’ordres, sont attendues à cet événement qui souhaite offrir un point de concertation régionale sur les enjeux miniers. « La mobilisation se fait également au niveau de l’organisation, car les 12 membres du comité organisateur proviennent de différentes organisations de la région, comme la SADC, le CLD, Serdex International, l’UQAC, Mashteuiatsh et du gouvernement », a souligné l’organisatrice de l’événement, Lise Harvey. En matinée, une présentation de l’état d’avancement des projets miniers actifs dans la province sera faite aux participants, suivi d’un exposé sur les énergies vertes et sur les minéraux du futur. Par la suite, le Centre spécialisé en entrepreneuriat multiressource, basé à Dolbeau-Mistassini, viendra présenter ses opportunités de formations pour les entrepreneurs.

En après-midi, l’emphase sera mise sur le développement des différentes opportunités en lien avec le biocharbon. Après une présentation sur les potentiels d’utilisation, les participants iront visiter la vitrine technologique de transformation du biocharbon, pilotée par Agrinova, à Mashteuiatsh.

Cette visite servira à mettre en valeur l’expertise de Biochar Boréalis, qui transforme les résidus forestiers en produits à valeur ajoutée, notamment pour le secteur de l’agriculture. Une quinzaine de projets de recherche sur le biocharbon et sur ses dérivés sont déjà en branle. Les organisateurs souhaitent ainsi développer de nouveaux partenariats pour mettre en valeur les résidus forestiers sur le territoire.

Selon Lucien Boivin, la présence du ministre de l’Énergie et des Ressources devrait être confirmée au cours des prochaines semaines. Guillaume Roy