Strateolab a récemment déménagé au centre-ville de Chicoutimi, dans l’espace collaboratif La Ruche. L’entreprise était auparavant située sur la rue Manic.

Raconter l’histoire à travers la réalité augmentée grâce à Strateolab

Alexandre Boudreault a toujours adoré dessiner. Rapidement intéressé par l’imagerie 3D, il a fondé l’entreprise Strateolab en 2014, après ses études en architecture au Cégep de Chicoutimi. Cinq ans plus tard, l’entreprise rayonne maintenant aux quatre coins du Saguenay–Lac-Saint-Jean et hors de ses frontières. Avec les projets de réalité augmentée à Hébertville et à Petit-Saguenay, Strateolab joue maintenant dans la cour des grands.

Ceux et celles qui ont visité dernièrement les villages de Petit-Saguenay et d’Hébertville ont peut-être expérimenté la réalité augmentée créée par Strateolab, grâce à de nouveaux projets touristiques. À Hébertville, le visiteur est invité à suivre le voyageur du temps Cléophas Poulet, qui raconte l’histoire du petit village du Lac-Saint-Jean. Le voyageur du temps apparaît sur le téléphone intelligent ou la tablette du visiteur, mais dans le décor réel de ce qui l’entoure. Par exemple, l’arrière-plan sur lequel Cléophas Poulet apparaît est celui qu’on voit en réalité dans le village.

Les visiteurs d’Hébertville peuvent suivre Cléophas Poulet, qui raconte l’histoire du village jeannois.

Ce projet touristique, qui marie la technologie à l’histoire, a été pensé et créé par l’équipe de Strateolab durant quatre mois. Le projet vient à peine d’être lancé et déjà, on constate un engouement.

Même chose à Petit-Saguenay, qui a choisi de célébrer ses 100 ans en faisant découvrir l’histoire de la municipalité aux visiteurs grâce à la réalité augmentée.

Petit-Saguenay a décidé de célébrer son 100e anniversaire avec la réalité augmentée de Strateolab.

En téléchargeant une application sur un appareil intelligent, il est possible de partir à la rencontre des esprits qui habitent L’Anse-Saint-Étienne et d’en apprendre davantage sur l’histoire de cet ancien village de compagnie rasé par les flammes en 1900.

« Nous sommes vraiment contents d’avoir travaillé sur ces deux projets touristiques. Jusqu’à maintenant, la réponse est très bonne et les familles apprécient cette technologie, puisque les enfants aiment ça autant que leurs parents. C’est immersif, interactif, mais ceux et celles qui veulent en apprendre davantage sur l’histoire sont également servis », note le fondateur et directeur de la production et de la création de Strateolab, Alexandre Boudreault.

Strateolab embauche sept employés, dont l’artiste 3D Philippe Ouellet.

Pour créer les personnages animés, l’équipe de la petite entreprise a fait appel à des acteurs qui ont prêté leurs gestes et leur voix aux différents personnages.

« Nous avons confectionné une salle acoustique ‘‘ faite-maison ’’ dans nos bureaux pour enregistrer les voix. Disons qu’on s’en est bien tiré ! Ce qu’on voulait, c’était vraiment de recréer l’ambiance d’antan des villages. Je trouve ça vraiment le fun de voir des villages qui sont audacieux dans leur projet touristique comme Hébertville et Petit-Saguenay », a souligné Alexandre Boudreault.

Continuance propose une immersion dans l’univers du peintre Arthur Villeneuve.

Maison blanche et Pulperie

Strateolab s’est fait connaître avec son premier projet de réalité virtuelle au Musée de la Petite maison blanche, en 2016. La différence entre la réalité virtuelle et la réalité augmentée ? « En fait, la réalité augmentée, c’est lorsqu’on ajoute des éléments technologiques à un site réel, alors qu’avec la réalité virtuelle, un équipement comme un casque ou des lunettes est nécessaire », a expliqué M. Boudreault. C’était d’ailleurs le cas au Musée de la Petite maison blanche, où les visiteurs pouvaient découvrir la maison avant le déluge et l’ambiance qui y régnait grâce à la technologie, explique Alexandre Boudreault.

Ce premier projet a permis à Strateolab de se faire connaître, notamment par La Pulperie, qui s’est tournée vers la petite compagnie pour son exposition du peintre Arthur Villeneuve. « Nous avons recréé l’univers éclaté du peintre avec le produit Continuance, qui est toujours actif à La Pulperie », note Alexandre Boudreault.

Strateolab a été fondée en 2014 par Alexandre Boudreault. L’entreprise de Chicoutimi se spécialise dans la réalité virtuelle et augmentée.

Strateolab était d’ailleurs en nomination au Prix Numix cette année pour ce projet. « Nous n’avons pas gagné, mais cette nomination était vraiment une belle reconnaissance », a souligné le jeune homme de 33 ans originaire de Saint-Ambroise.

Strateolab a également décroché des contrats avec Tourisme Rivière-Du-Loup et la Grande Ferme de Québec, notamment.

Cleophas d’Hébertville apparaît sur le téléphone ou la tablette du visiteur.

« Nous avons plusieurs projets en cours que nous ne pouvons pas encore divulguer, mais ça va bien », a ajouté Alexandre Boudreault, qui voit évidemment des projets dans tous les sites touristiques et événements qu’il fréquente. « Il y a du potentiel technologique partout ! », a-t-il souligné.

Vr code lab

En 2017, Alexandre Boudreault a créé la petite soeur de Strateolab, VR Code Lab, qui travaille davantage dans l’univers industriel. Par exemple, une compagnie peut faire appel à l’entreprise pour montrer leurs produits et leurs activités dans les foires d’emplois, par exemple.

photo le progrès, rocket lavoie