Québec octroie 83 300$ par MRC

Les MRC et les villes et agglomérations qui assument les responsabilités d’une MRC se partageront une enveloppe de 8,5 M $. Québec a annoncé l’octroi du montant afin de soutenir les efforts de protection des milieux humides et hydriques, mardi matin.

Chacune des 87 municipalités régionales de comté (MRC) et des 14 villes et agglomérations qui assument les responsabilités d’une MRC aura droit à un montant de 83 300 $ afin d’élaborer son premier plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH).

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, en a fait l’annonce mardi matin dans le cadre du Forum sur les plans régionaux des milieux humides et hydriques tenu à Québec.

« Pour assurer une prise en compte optimale des milieux humides et hydriques présents à l’échelle du Québec, nous avons besoin des MRC et des plans régionaux. C’est pourquoi nous avons choisi de soutenir financièrement les MRC dans cette démarche. En réalisant leur plan régional, elles pourront mieux concilier le développement humain et la conservation de la biodiversité sur leur territoire. Je les invite à faire des choix de conservation éclairés qui répondront à la vision d’aménagement du territoire de tous les acteurs », affirme le ministre de l’Environnement.

Le PRMHH est un outil de planification des actions de conservation des milieux humides et hydriques sur le territoire d’une MRC qui détermine les actions à mettre de l’avant afin de pérenniser les différents bénéfices qu’ils rendent à la collectivité. Il contribuera à l’atteinte du principe d’aucune perte nette de ces milieux sensibles au Québec, introduit par la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques adoptée en juin 2017.

Les plans régionaux devront être présentés au ministre au plus tard deux ans après la signature de l’entente issue de l’application du Programme d’aide, soit le 16 juin 2022.