Sylvain Gilbert, président de Produits Gilbert, accompagné de la directrice générale, Lydia Boudreault, ont annoncé un investissement de 5 M $ pour l’acquisition d’équipements de production robotisés.

Produits Gilbert investit 5 M$

L’entreprise Produits Gilbert, de Roberval, spécialisée dans la production d’équipements pour les scieries, surfaceuses tout terrain, équipements pour l’industrie forestière et pour la construction, investit cinq millions $ afin de se doter de nouvelles unités d’usinage robotisées destinées à accroître sa productivité.

L’investissement a été annoncé vendredi après-midi par le président de l’entreprise, Sylvain Gilbert, en présence de Richard Hébert, député de Lac-Saint-Jean et secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite entreprise et de la Promotion des exportations, et de la députée de Roberval, Nancy Guillemette, au nom de son collègue ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon.

Produits Gilbert a obtenu des aides financières totalisant 3,9 M$ sous forme de prêts sans intérêts provenant de trois programmes gérés par Développement économique Canada, le Programme Essor et Investissement Québec.

En entrevue, Lydia Gaudreault, directrice générale de Produits Gilbert, a précisé que les prêts consentis permettent l’acquisition d’un robot Fastens qui alimentera trois nouvelles unités de machinage et d’usinage du fabricant DMG Mori. «Le robot que nous acquérons gérera l’outillage des trois unités de machinage dont la fonction est de fabriquer des pièces diverses. Le robot que nous possédons actuellement ne démarre pas un travail tant qu’il n’y a pas 25 outils disponibles. Le nouveau robot peut entreprendre une tâche en ayant cinq outils disponibles », a-t-elle précisé. Deux robots-soudeurs entreront également dans l’usine.

Mme Gaudreault ajoute que l’investissement permettra d’améliorer grandement la productivité de l’usine du boulevard Marcotte alors que le carnet de commandes est déjà plein au bouchon.

Un autre volet à l’investissement effectué, selon elle, est que l’entreprise sera en mesure d’améliorer sa performance en ce qui a trait à la livraison de pièces de rechange pour les équipements qu’elle fournit sur le marché.

Dans son principal marché de fabrication de raboteuses, de tables d’alimentation, de chaînes d’accélération, de systèmes de prise automatique destinés aux scieries et dans les pièces pour la foresterie, les retards causés par les manques de pièces peuvent être coûteux, avance Mme Gaudreault.

En dépit de l’entrée dans l’usine de systèmes robotisés, Produits Gilbert prévoit la création de 18 nouveaux emplois qui s’ajouteront aux 125 existants. Des postes de machinistes, de mécaniciens, d’employés de production, de techniciens en robotisation et en programmation informatique seront créés au terme de la mise en place des nouveaux équipements.

Aucun agrandissement de l’usine actuelle ne sera nécessaire puisque l’installation des nouveaux équipements requiert un réaménagement intérieur uniquement.