La conférence de Patrick Giroux sur l’ère numérique s’est déroulée devant une salle bondée, mercredi, à l’hôtel Le Montagnais.

Pour que parents et adolescents se comprennent

Professeur de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), Patrick Giroux a donné une conférence sur l’ère numérique afin que parents et adolescents puissent s’informer des enjeux liés aux technologies et mieux se comprendre, mercredi.

L’événement, organisé par le Comité régional de prévention des dépendances du Saguenay–Lac-Saint-Jean, s’est déroulé à l’hôtel Le Montagnais, dans le cadre de la semaine de la prévention des dépendances.

Rencontré avant sa conférence, M. Giroux a expliqué que le contenu s’adressait à la fois aux parents, aux adolescents et aux plus jeunes.

« Le mandat qu’on m’a donné, mais que j’ai accepté volontiers, c’est qu’on va s’organiser pour que les parents comprennent un peu mieux les ados lorsqu’il est question de technologie, puis que les ados comprennent un peu mieux ce que leurs parents essaient de leur dire et pourquoi ils essaient de leur dire ça. »

Avec sa conférence, Patrick Giroux a voulu informer les jeunes et leurs parents afin qu’ils soient sur la même longueur d’onde.

De nombreux parents, enfants et adolescents ont assisté à la conférence de Patrick Giroux sur l’ère numérique.

« Je vais aborder trois grandes zones de risques et je vais faire des recommandations par rapport à ça, mais surtout, je veux leur donner des informations parce que ce que ça prend, par rapport aux technologies, c’est des informations pour pouvoir prendre de bonnes décisions, et les gens n’ont pas toujours accès aux bonnes informations. »

Même si l’événement s’inscrit dans la Semaine de prévention des dépendances, le professeur en technologies éducatives de l’UQAC n’a abordé que très brièvement le sujet de la dépendance, sa conférence étant davantage centrée autour de thèmes comme l’identité numérique.

« C’est toutes les traces que les jeunes et que les parents, on laisse en ligne, avec nos appareils numériques, et je vais parler des risques associés à l’identité numérique. Je vais aussi l’expliquer, pour que tout le monde se dise : “Il se passe ça avec mes données.” »

Le professeur et conférencier a tout de même traité la question du temps d’écran, une préoccupation qu’il qualifie de « fréquente » chez les parents.

« Je vais revenir, le temps de deux minutes, sur qu’est-ce que la recherche dit, puis c’est assez alarmiste, mais en même temps je vais la décoder un peu pour les gens, pour qu’ils se rendent compte que ce n’est pas si pire que ça, qu’il y a de la place pour l’esprit critique et qu’il y a de la place pour les parents pour naviguer. Ce n’est pas tout noir ou tout blanc. »

Patrick Giroux a affirmé que la conférence est un moyen unique de rejoindre les parents, qui ne peuvent pas toujours être présents lorsqu’il fait des communications dans les écoles.

Il a toutefois expliqué que les jeunes sont très réceptifs, et que bien qu’ils ne saisissent peut-être pas toute l’ampleur de la situation, ils sont très ouverts au sujet des technologies.