Le président d’honneur de Saguenay en emploi, Jean-François Nadeau, le conseiller municipal Simon-Olivier Côté et la directrice régionale de Services Québec, Lison Rhéaume, invitent la population au Delta Saguenay, le 28 février, entre 9h et 19h.

Pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre [VIDÉO]

D’ici 2021, 26 800 emplois seront disponibles au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre, les chercheurs d’emplois et les employeurs sont invités à la première édition de Saguenay en emploi, le 28 février. L’événement, qui se tiendra au Delta Saguenay, de 9 h à 19 h, vise à réunir des centaines d’offres sous un même toit.

Cette première édition de Saguenay en emploi réunira plusieurs partenaires à Arvida, dont la Ville de Saguenay, la MRC du Fjord-du-Saguenay, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) et Services Québec.

« Durant cette journée, les chercheurs d’emplois sont invités à apporter leur CV. Les employeurs œuvrent dans tous les domaines, que ce soit le commerce au détail, la construction, la santé, le transport, le génie ou les technologies informatiques et numériques. Il y a de l’emploi pour tout le monde, des emplois qualifiés, d’autres moins. La pénurie de main-d’oeuvre touche vraiment tout le monde, et il y a de bons emplois bien rémunérés », a assuré Lison Rhéaume, directrice régionale de Services Québec.

« Il y a encore des gens qui ont de la difficulté à se dénicher un emploi, malgré le manque de main-d’oeuvre. Nous voulons que l’information circule mieux et lancer un message positif. Réunir plusieurs acteurs du milieu sera évidemment facilitant pour certains chercheurs d’emplois », a affirmé la directrice.

« Certaines clientèles, comme les personnes judiciarisées, les Autochtones, les femmes ou les aînés, ont encore de la difficulté à se trouver un travail. Saguenay en emploi les aidera certainement », a ajouté Mme Rhéaume.

Le directeur général du Complexe Jonquière de Rio Tinto, Jean-François Nadeau, a accepté la présidence d’honneur de l’événement. « Chez Rio Tinto, nous vivons également une pénurie de main-d’œuvre. Ç’a été un peu plus long avant qu’on sente les effets, mais présentement, c’est bien présent. Seulement en 2018, nous avons embauché environ 400 nouvelles personnes », a affirmé M. Nadeau.

Plusieurs employeurs ont déjà confirmé leur présence, notamment Constructions Proco, Charl-Pol, Dery Telecom, Gagnon Frères, les cégeps de Jonquière et de Chicoutimi et les commissions scolaires de la région.

« Il y aura également un babillard, avec le plus d’offres possible d’employeurs qui ne pourront pas nécessairement se déplacer », a ajouté Lison Rhéaume.

Pour le conseiller municipal et président du Grand comité Avantages Saguenay, Simon-Olivier Côté, cette prise en charge du milieu socioéconomique du territoire arrive à point pour poursuivre le développement économique régional.