Karine Trudel, la porte parole du mouvement « Je crois en ma Région » était également sur place pour « donner une voie positive » aux grands projets.

Port de Saguenay à Saint-Félicien

Après avoir fait une présentation à Dolbeau-Mistassini en octobre dernier, puis à Alma plus tôt cette semaine, le directeur général de Port de Saguenay, Carl Laberge, a présenté son organisation à une cinquantaine d’acteurs économiques de Saint-Félicien, jeudi, à l’Hôtel du Jardin.

Selon Carl Laberge, le Saguenay–Lac-Saint-Jean est à un moment charnière de son développement économique, car des investissements de 16 milliards de dollars sont à sa portée avec les projets d’Énergie Saguenay, de Métaux BlackRock et d’Arianne Phosphate. « On veut profiter de cette fenêtre d’opportunité parce qu’il y a une occasion d’affaires », a-t-il lancé, lors de l’événement organisé par la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Félicien.

Une cinquantaine de personnes ont assisté à la conférence de Carl Laberge, le directeur général de Port de Saguenay, jeudi.

Pour accueillir de grands industriels, des investissements de près de 100 millions de dollars devront être réalisés pour amener une conduite de gaz naturel, l’électricité haute tension ainsi que le service d’égouts et de traitement des eaux. « On veut proposer du prêt à construire avec toutes les facilités », soutient Carl Laberge, qui espère toutefois la confirmation d’un premier grand joueur industriel avant de lancer de tels projets d’investissement.

« On veut faire en sorte que Port de Saguenay soit un levier de développement encore plus grand pour toute la région », a-t-il conclu.

Selon Carl Laberge, le Saguenay-Lac-Saint-Jean est à un moment charnière de son développement économique.

Karine Trudel, la porte-parole du mouvement Je crois en ma Région, était également sur place pour « donner une voie positive » aux grands projets.