Quand Régis Tremblay (à gauche) a perdu son emploi de directeur des ventes pour l’est du Québec chez GCR, le téléphone n’a pas dérougi. Plusieurs entreprises voulaient l’embaucher, mais c’est avec Patrice Gagnon, de Pneus R. Guay, que «ç’a «cliqué».

Pneus R. Guay prend de l'expansion

L’entreprise Pneus R. Guay, située dans le quartier Dubose, à Arvida, prend de l’expansion. La compagnie s’est récemment portée acquéreuse de deux magasins de la défunte chaîne GCR Pneus et service. Bridgestone, qui était propriétaire de la bannière, a mis la clé sous la porte de ses 17 magasins québécois en janvier dernier.

Le patron de Pneus R. Guay, Patrice Gagnon, a acheté les magasins de Roberval et de Baie-Comeau. Ce faisant, une quinzaine d’employés jadis sur la liste de paie de GCR ont pu conserver leur emploi. 

« On a racheté les équipements et tout l’inventaire. GCR avait cinq magasins en région et sur la Côte-Nord : Chicoutimi, Jonquière, Roberval, Alma et Baie-Comeau. Étant donné que nous avons déjà des commerces à Jonquière, à Chicoutimi et à Alma, nous avons décidé d’agrandir notre territoire avec deux magasins de plus », met en contexte Patrice Gagnon, qui parle d’un investissement dépassant le million de dollars. Les deux anciens commerces de GCR porteront les noms de Pneus et mécanique Roberval et Pneus et mécanique Côte-Nord. Au total, l’entreprise de Patrice Gagnon regroupera autour de 80 employés.

Propriétaire des Pneus R. Guay, Patrice Gagnon a racheté l’inventaire et des magasins de GCR, fermés en janvier. Il a aussi marqué un bon coup en s’associant à Régis Tremblay, qui devient coactionnaire des commerces de Roberval et de Baie-Comeau.

Grosse prise

Lorsqu’il s’est mis à réfléchir à la possibilité d’acquérir des actifs de GCR, Patrice Gagnon a immédiatement pensé à Régis Tremblay. Ce vieux routier de l’industrie travaillait chez GCR depuis 23 ans. Au moment de la fermeture, il était gérant du magasin du boulevard Saint-Paul, à Chicoutimi, et directeur des ventes pour l’est du Québec. Régis Tremblay, qui cumule 38 années d’expérience dans le domaine commercial, se retrouvait soudainement sans emploi. Plusieurs entreprises voulaient cependant lui mettre le grappin dessus, et son téléphone s’est enflammé. Il avait pratiquement accepté une offre quand Patrice Gagnon a sollicité une rencontre.

« Les magasins GCR Pneus et service ont été fermés pour des raisons corporatives. Il n’y avait plus de siège social au Québec, et on était rendus une petite goutte dans l’océan. Ils n’ont gardé que des magasins qui dépendent de mines. Après l’annonce de la fermeture, Patrice a acheté les magasins de la région. Quatre jours plus tard, il m’a appelé. On a déjeuné ensemble au Delta, et à 16 h, on était encore là à discuter. Il m’a dit : ‘‘Régis, on décolle ça ensemble ! ’’. Ç’a vraiment connecté entre nous deux. Pneus R. Guay a une très bonne notoriété, et Patrice Gagnon et moi, on a les mêmes valeurs », raconte Régis Tremblay, en entrevue téléphonique.

Le quinquagénaire s’est réjoui de pouvoir s’associer à Patrice Gagnon et ainsi de permettre à d’anciens collègues de conserver leur emploi. La fermeture des magasins de GCR a envoyé 150 travailleurs au chômage. « Un dur coup », de l’avis de Régis Tremblay, qui a ressenti beaucoup de compassion pour les employés qui se sont retrouvés sans emploi tout juste après la période des Fêtes. 

L’ex-directeur de GCR est donc devenu copropriétaire des deux nouveaux magasins. Passionné du domaine, il oeuvre à l’essor des nouveaux commerces, qu’il veut maintenir bien ancrés dans leurs milieux respectifs.

« Ça va super bien. On a réembauché la même équipe à Roberval et à Baie-Comeau. Je trouvais ça très important de conserver les équipes en place. On a un rôle à jouer pour contribuer à la vitalité économique de chaque région où on a un commerce. C’est très important pour moi, et on va travailler fort pour l’économie du coin », note le copropriétaire, qui passe beaucoup de son temps sur la Côte-Nord.

Patrice Gagnon.

Des projets en ébullition

Régis Tremblay croit que Pneus R. Guay et ses filiales se démarquent de la masse grâce au service à la clientèle et à l’éventail des produits offerts. 

L’entreprise tire aussi son épingle du jeu, estime le copropriétaire, parce qu’elle a su se tailler une place dans le domaine industriel sur l’ensemble du territoire québécois. Ce savoir-faire dans le domaine des véhicules lourds, jumelé à une place de choix dans le domaine du génie civil, a fait de la compagnie une référence. Régis Tremblay et Patrice Gagnon veulent continuer de développer Pneus R. Guay et les ateliers sous son giron. 

Plusieurs projets sont en ébullition dans les officines du marchand de pneus et, laisse filtrer Régis Tremblay, ce qui mijote sent bon. Le copropriétaire préfère toutefois contenir les effluves qui émanent de cette marmite à dossiers entre les murs de l’entreprise pour l’instant. Chaque chose en son temps.

«On n’est pas encore rendus à dire qu’on va prendre de l’expansion tout de suite. On n’est pas rendus là. Mais ça ne s’arrêtera pas là, c’est sûr, et l’avenir est positif. Pour l’instant, si on parle d’expansion, ce sera au niveau de la qualité du service qu’on offre. Vous savez, aujourd’hui, tout le monde peut vendre des pneus. Mais les clients sont de plus en plus informés. Ils se renseignent sur les produits disponibles et connaissent ce qui est sur le marché. On se doit d’être à la hauteur des attentes», note Régis Tremblay, un homme manifestement très heureux de son récent choix de carrière. 

Propriétaire des Pneus R. Guay, Patrice Gagnon a racheté l’inventaire et des magasins de GCR, fermés en janvier. Il a aussi marqué un bon coup en s’associant à Régis Tremblay, qui devient coactionnaire des commerces de Roberval et de 
Baie-Comeau.