Martin Desgrosseilliers propose des disques pour tous les goûts, du rock au jazz, en passant par le punk et le métal. Il se spécialise autant dans l’usagé que dans le neuf et accepte les échanges et aussi les achats.

Planète Claire, la passion du vinyle

Six mois après l’ouverture de son commerce, le propriétaire de Planète Claire de Chicoutimi, Martin Desgroseilliers, vit encore une lune de miel. « Gagner sa vie en vendant des vinyles en 2019, disons que je ne pouvais pas demander mieux ! », lance le Montréalais, qui désirait depuis plusieurs années revenir s’installer au Saguenay, où il a vécu il y a longtemps.

Planète Claire est un disquaire qui a ouvert ses portes en avril dernier, lors du Record Store Day, une journée mondiale dédiée aux disquaires indépendants. Martin Desgroseilliers, qui a oeuvré comme DJ aux bars Le Caméléon et L’Express de Chicoutimi il y a de nombreuses années avant de retourner vivre à Montréal, était tombé en amour avec la région.

« J’ai toujours eu le désir de revenir m’installer ici, car j’avais adoré mes années passées au Saguenay. J’ai ouvert un disquaire à Montréal, car j’ai toujours été un grand passionné de vinyles. Il y a trois ans, j’ai fermé boutique puis j’ai pris une petite pause, avant de commencer à travailler sur mon retour en région. J’ai trouvé un local vraiment tripant, j’ai fait mes valises et j’ai déménagé avec ma conjointe », raconte l’homme d’affaires, lorsque rencontré à son petit commerce de la rue Racine, plus tôt cette semaine.

L’univers du vinyle, bien qu’il ait perdu de son lustre lors de l’arrivée des CD, regagne en popularité depuis quelques années. Martin Desgroseilliers, lui, n’a jamais abandonné ce support musical.

« Le vinyle, c’est comme un rituel. La table tournante, le son, la chaleur, les disques, c’est vraiment quelque chose de particulier. Les mélomanes plus puristes n’ont jamais abandonné le vinyle », souligne le disquaire, très heureux de son choix de s’installer à Chicoutimi.

« Au Saguenay, je suis pas mal le seul disquaire indépendant et il y a un bassin très intéressant de clients. Ce ne sont pas juste des vieux tripeux de musique, je reçois beaucoup de jeunes qui découvrent le vinyle, c’est vraiment le fun », note le Saguenéen d’adoption, ajoutant que la nouvelle génération s’équipe de plus en plus d’une table tournante et de « longs jeux ».

« Je suis content, car la boutique fonctionne vraiment bien. J’essaie d’offrir un service particulier et les clients reviennent. Certains sont aussi des collectionneurs, qui attendent avec impatience certaines sorties d’album », ajoute-t-il.

« C’est certain que pour tenir une boutique de vinyles indépendante, il faut être vraiment passionné, parce que je travaille beaucoup. J’ai déjà eu des emplois plus payants, mais qui ne me passionnaient pas autant. Là, je vis encore une lune de miel ! », raconte Martin Desgrosseilliers, qui propose des disques pour tous les goûts, du rock au jazz, en passant par le punk et le métal. Il se spécialise autant dans l’usagé que dans le neuf et accepte les échanges et aussi les achats.

Planète Claire a pignon sur la Racine, au centre-ville de Chicoutimi, depuis le mois d’avril.

« Nous avons une belle offre dans l’usagé, j’en mets des nouveaux tous les jours. Et j’offre aussi des exclusivités et les grandes nouveautés. Par exemple, j’ai vendu 72 copies du dernier disque de Jean Leloup, c’était assez incroyable ! », souligne le disquaire, qui se trouve particulièrement choyé de pouvoir vivre de sa passion.

Le petit disquaire est situé 357 rue Racine, tout juste au-dessus du commerce Musique avant tout, qui se spécialise dans la vente d’appareils électroniques, d’instruments de musique et de tables tournantes.

Martin Desgroseilliers est comblé par son retour en région.

« Ça ne pouvait pas tomber mieux ! », note Martin Desgroseilliers.

Pour les curieux, le nom de la boutique, Planète Claire, est une référence au groupe new wave B 52’s. « C’est la chanson d’un de leur disque. Disons que ce groupe est mon groupe fétiche, c’est pour cette raison que j’ai baptisé ma boutique Planète Claire », a expliqué le disquaire.