La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, a procédé à l’inauguration des nouveaux laboratoires de PhytoChemia en compagnie de d’Alexis St-Gelais, Hubert Marceau et Laurie Caron (devant).

PhytoChemia a reçu 350 000$ du fédéral

L’entreprise PhytoChemia de Chicoutimi, spécialisée dans l’analyse des huiles essentielles, a procédé lundi à l’inauguration de ses nouveaux laboratoires qui lui permettront de centraliser ses opérations sur un seul site et de poursuivre son développement dans un marché de niche qui prend de l’expansion d’année en année.

La ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, a fait un arrêt, lundi, dans le nouveau laboratoire du boulevard Saguenay pour assister à l’inauguration des installations. 

Le gouvernement fédéral a effectivement accordé une aide financière de l’ordre de 350 000 $ à ces jeunes promoteurs qui retiennent déjà l’attention au Québec et qui ont concrétisé un projet global d’un peu plus de 1,5 million $.

Projet lancé en 2014

Le projet a été lancé en 2014 par Hubert Marceau, Laurie Caron et Alexis St-Gelais. 

Le trio a repris une initiative de deux professeurs de l’UQAC pour la transformer en entreprise spécialisée dans les analyses de produits à base de matière végétale. Ceci comprend une licence de Santé Canada pour le contrôle de qualité du cannabis de qualité médical.

Les nouveaux laboratoires permettent de créer quatre emplois dans un domaine d’avenir. 

Pour le moment, PhytoChemia concentre ses activités sur l’analyse des huiles essentielles. Elle reçoit des échantillons d’un peu partout dans le monde et retourne aux producteurs d’huile des rapports détaillés sur la qualité des produits. 

L’entreprise aura aussi la capacité de réaliser des analyses permettant de suivre la présence de métaux dans l’eau et même de réaliser des analyses sur la qualité de l’eau.

3500 échantillons

Alexis St-Gelais a indiqué que le laboratoire de chimie a reçu l’an dernier pas moins de 3500 échantillons. Les clients sont concentrés aux États-Unis. Le marché des huiles essentielles se développe rapidement en Inde.

Les trois jeunes entrepreneurs ont pu compter sur l’appui de Promotion Saguenay pour le démarrage de leur entreprise. 

Les jeunes entrepreneurs ont aussi loué des équipements de l’UQAC avant de procéder à l’acquisition du matériel nécessaire pour réaliser les analyses.