Carl Gauthier, un employé de l’usine, Jean Ménard, directeur de l’usine, Yves Laflamme, PDG de Produits forestiers Résolu, Philippe Couillard, premier ministre du Québec, Luc Gibbons, maire de Saint-Félicien, Serge Simard, député de Dubuc et Sarah Potvin, employée à l’usine.

PFR investit 52 M$ à Saint-Félicien

Après la scierie de La Doré, ce sera au tour de l’usine de pâte kraft blanchie de Saint-Félicien de subir une cure de rajeunissement. Produits forestiers Résolu (PFR) investit 52,3 millions de dollars afin de moderniser les installations et les rendre moins polluantes.

De nouvelles pompes de blanchiment seront installées et la chaudière de biomasse sera modifiée afin d’améliorer le tamisage de la pâte et les activités liées au « lessiveur ».

« Au niveau de la pâte, c’est l’une de nos bonnes usines. Elle était déjà performante, mais ça va améliorer davantage sa performance », souligne le président-directeur général de PFR, Yves Laflamme. La demande pour la pâte continue à se maintenir et l’usine de Saint-Félicien pourra accroître sa production de près de 7 %.

Le premier ministre Philippe Couillard a rencontré les travailleurs de l’usine de Saint-Félicien, lundi.

Approvisionnement en copeaux

Avec cette modernisation, la multinationale entend augmenter son approvisionnement en copeaux de 50 000 tonnes supplémentaires. L’usine de Saint-Félicien en consomme déjà 750 000. Les copeaux sont des résidus provenant notamment de scieries de la région et du Nord-du-Québec. 

Le défi pour PFR est maintenant d’assurer une constance dans le transport des copeaux en raison notamment de la pénurie de camionneurs et de wagons disponibles. L’entreprise assure qu’elle a mis quelques mesures en place cet hiver pour ne plus avoir à arrêter de façon sporadique sa production par manque de copeaux. 

« On peut dire qu’en ce moment, pour ce qui est du transport de copeaux, on a une stabilité qui nous permet d’approvisionner nos usines sans avoir d’arrêt, mais en augmentant les volumes, on va avoir un défi supplémentaire », craint M. Laflamme. 

« Le problème des copeaux, ce n’est pas qu’on en manque, c’est qu’on manque de transport, alors c’est bien de nous avoir précisé ça afin de voir comment on peut travailler ensemble pour attirer les jeunes, notamment dans le camionnage », ajoute pour sa part le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, qui était présent lors de l’annonce lundi. Le premier ministre cite en exemple le Cégep de Saint-Félicien qui offrira de la formation en électricité à de jeunes immigrants pour les intégrer dans les usines de Résolu en travail-études. Le concept pourrait être repris selon lui pour d’autres corps de métier. 

M. Couillard promet également que des sommes supplémentaires seront allouées à la promotion de l’industrie forestière comme employeur de choix au Québec.

L’usine de pâte de Saint-Félicien

20 % moins polluante

PFR réduira de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre à son usine de Saint-Félicien en utilisant des sous-produits d’usine de sciage plutôt que des combustibles fossiles. 

« Lorsqu’on avait justement des arrêts de production, le redémarrage se faisait avec du gaz, mais ça sera remplacé par de la planure, qui est un produit renouvelable provenant particulièrement des scieries. On a une possibilité d’utiliser entre 30 000 et 50 000 tonnes de planure, ce qui est important pour l’usine et pour la réduction des gaz à effet de serre », assure le PDG de Produits forestiers Résolu. L’entreprise a annoncé ces investissements majeurs lundi matin dans ses installations de Saint-Félicien. 

Le premier ministre Philippe Couillard, le député de Dubuc Serge Simard, plusieurs élus du secteur et une centaine de travailleurs étaient réunis pour l’occasion.

Les nouveaux équipements ont été commandés à la fin 2017 « parce qu’il faut se prendre d’avance » selon M. Laflamme. Une bonne partie de la tuyauterie est actuellement en production et lorsqu’elle sera livrée à Saint-Félicien, elle pourra aussitôt être installée. Les travaux de modernisation devraient être terminés d’ici la fin 2019.

La semaine dernière, PFR conviait les médias pour annoncer un investissement de 13 millions de dollars à sa scierie de La Doré, ce qui porte à près de 66 millions de dollars les sommes allouées à la modernisation de ses installations dans ces deux endroits.