Depuis plus d’un mois, les bouteilles d’eau ont complètement disparu des installations de Produits forestiers Résolu à la suite d’une campagne lancée en août.

PFR élimine les bouteilles d’eau

Depuis quelques semaines, Produits forestiers Résolu (PFR) n’utilise plus aucune bouteille d’eau à usage unique dans ses installations et en forêt. En tout, cette mesure fait disparaître 1,7 million de bouteilles d’eau de plastique consommées chaque année dans les installations du géant forestier.

« Le déploiement de l’initiative visant l’élimination des bouteilles en plastique à usage unique a été complété dans tous nos établissements et nos opérations forestières avec succès », soutient fièrement Karl Blackburn, porte-parole de PFR.

C’est en août 2018 que la direction de Résolu, préoccupée par les conséquences environnementales associées à la fabrication, au transport et à l’utilisation des bouteilles en plastique à usage unique, a lancé l’initiative pour cesser l’achat et la distribution de ces bouteilles, alors que l’entreprise en consommait plus de 1,7 million par an.

« Comme elles ne sont pas biodégradables, elles finissent par se retrouver dans les sites d’enfouissement et les océans avec des conséquences néfastes sur l’environnement », a souligné Karl Blackburn.

Depuis plus d’un mois, PFR a réussi son pari, car les bouteilles d’eau ont complètement disparu de ses installations. Les établissements ont plutôt installé des fontaines ou des cruches d’eau pour faciliter le remplissage des gourdes des employés.

Pour assurer la réussite du projet, la mise en oeuvre s’est faite de manière progressive et des « champions » ont été mandatés pour informer les travailleurs et faciliter la transition. De plus, l’entreprise distribuait des documents informatifs contenant des informations sur les bouteilles d’eau. « Les bouteilles d’eau comptent parmi les déchets de plastique à usage unique les plus courants. Moins de 50 % des bouteilles d’eau en plastique sont récupérées aux fins de recyclage et moins de 7 % des bouteilles sont recyclés ; le reste, qui aboutit dans les décharges, les océans et les voies navigables, cause des problèmes de santé aux humains, aux animaux et à la faune marine. Selon l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement, plus de 8 millions de tonnes métriques de plastique sont déversées dans les océans chaque année », peut-on y lire.