Perte de 2,1 M$ pour Arianne Phosphate

La société minière Arianne Phosphate a enregistré une perte nette financière de 2,1 M$ pour l’exercice financier 2019, comparativement à une perte de 1,9 M$ pour l’année 2018.

L’entreprise qui projette l’exploitation d’un gisement de phosphate au lac à Paul, à environ 200 km dans le nord de la région, n’a généré aucun revenu ni flux de trésorerie positif en 2019, une situation normale pour une société en phase de développement.

Par voie de communiqué, Jean-Sébastien David, chef d’opération chez Arianne Phosphate, a indiqué qu’en ce qui a trait aux liquidités, la direction prévoit que les fonds seront alloués aux dépenses courantes et à l’avancement du projet du lac à Paul en 2020. Selon les estimations de dépenses courantes pour le développement du projet en 2020, la société prévoit qu’elle aura besoin de financement supplémentaire au cours de la présente année.

Dans la présentation de ses états financiers, Arianne Phosphate rappelle qu’elle a signé en juin 2019 un protocole d’entente non définitif avec Sinoconst, une importante entreprise publique chinoise. Selon les termes de l’entente, les deux parties ont convenu de mettre en place une entente définitive relativement au développement du projet du lac à Paul, laquelle inclurait le financement complet du projet.

En parallèle, des efforts pour sécuriser des contrats de prise de produit sont prévus par Sinoconst afin de supporter le financement global du projet. La participation de Sinoconst dans le développement du lac à Paul est directement reliée aux engagements de financement de projet.

En mai 2019, la société a annoncé que le gouvernement du Québec a procédé à un investissement d’un montant de 1 500 000 $ par voie de placement privé en équité. Selon les modalités du placement, le gouvernement du Québec souscrit 3 671 970 actions ordinaires de la Société au prix de 0,4085 $ par action.