Les différentes couleurs permettent de différencier les grains de la meunerie conventionnelle des grains biologiques de la nouvelle ligne de production.

Nutrinor approvisionnera l'ensemble des éleveurs québécois en grain biologique

La coopérative régionale Nutrinor atteint un autre sommet en complétant le cycle complet du grain biologique en région. Un investissement de 1,5 million $, réalisé en collaboration avec Sollio Agriculture, la division agricole de La Coop fédérée, a permis l’implantation de nouvelles infrastructures biologiques à la meunerie de Saint-Bruno ainsi que l’amélioration du centre de grains de Normandin. La coopérative approvisionnera l’ensemble des producteurs biologiques du Québec en plus de valoriser et de commercialiser des grains biologiques régionaux sur les marchés internationaux.

L’investissement était prévu au plan triennal de la coopérative. Au cours des trois dernières années, des sommes totalisant 65 millions $ ont été investies.

Nutrior coopérative et Sollio agriculture ont dévoilé l’investissement de 1,5 million $ permettant d’implanter des infrastructures biologiques à la meunerie de Saint-Bruno. Sur la photo : le directeur principal domaine agriculture, Dominique Tremblay, le chef de la direction, Yves Girard, et le vice-président, directeur des affaires, Sollio agriculture, Simon Baillargeon.

Le projet novateur de la coopérative s’inscrit dans une démarche de développement durable. « Les producteurs de grains biologiques de la région sont des précurseurs au Québec. Les grandes révolutions dans le domaine alimentaire et de l’agriculture ont presque toutes débuté dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce n’est pas étonnant ni étranger à toute l’efficacité et au génie des producteurs ainsi que leur capacité à travailler ensemble. Il faut perpétuer ça », a rappelé le chef de la direction chez Nutrinor, Yves Girard.

L’ajout des silos et d’une ligne de production ont été faits à l’actuelle meunerie brunoise. Les nouvelles installations se distinguent par leur couleur. Depuis quelques semaines, la production du mardi est dédiée à la moulée biologique régionale. La nouvelle meunerie assure une production pour l’ensemble des coopératives du réseau de La Coop fédérée.

Le chef de la direction chez Nutrinor, Yves Girard a rappelé le caractère novateur des producteurs de grains biologiques de la région à l’échelle provinciale.

De son côté, le centre de grains biologiques de Nutrinor agriculture à Normandin est maintenant en mesure de valoriser les grains biologiques régionaux qui atteignent les normes élevées de la consommation humaine en plus de fournir des grains biologiques à la meunerie brunoise.

Le circuit est maintenant complet alors que le grain biologique récolté est amené au centre de grains biologiques de Normandin avant d’être acheminé à la meunerie. Il retourne ensuite dans les fermes sous forme de moulée afin de nourrir les troupeaux, dont ceux qui produisent le lait nordique biologique de Nutrinor.

Selon le chef de la direction, Yves Girard, le petit marché du grain biologique pourrait occuper plus de 30 % du marché dans une dizaine d’années.

Agriculture nordique

La coopérative Nutrinor est de plus en plus reconnue pour son travail d’agriculture nordique biologique. Le directeur principal domaine agriculture, Dominique Tremblay, confirme cette reconnaissance à l’échelle provinciale. « Il a fallu qu’on travaille intelligemment pour faire d’un inconvénient une identité partout au Québec. C’est là-dessus que l’on bâtit une image de marque forte. Ces investissements viennent compléter la logique des gens qui réfléchissent à cela depuis 10-15 ans », a confié M. Tremblay.