TREQ compte sur le Q400, un moyen courrier d’une capacité de 78 sièges conçu par Bombardier il y a une quinzaine d’années, pour desservir les régions du Québec.
TREQ compte sur le Q400, un moyen courrier d’une capacité de 78 sièges conçu par Bombardier il y a une quinzaine d’années, pour desservir les régions du Québec.

Nouvelle étape pour la coopérative de transport aérien TREQ

Normand Boivin
Normand Boivin
Le Quotidien
La coopérative de transport aérien que les hommes d’affaires saguenéen et tremblantois Éric Larouche et Serge Larivière comptent mettre sur pied a maintenant son acte de naissance.

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec a approuvé officiellement la constitution de la Coopérative de solidarité transport régional Québec TREQ. La prochaine étape sera l’assemblée constitutive, laquelle sera tenue sous peu avec les délégués représentant les cinq régions que TREQ a découpées dans la carte du Québec. Elle élira alors son président.

«Ça va très bien. L’écoute que l’on reçoit est excellente. Les gens sont intéressés et le recrutement des membres va bien», a commenté Éric Larouche.

Sur le plan financier, les bonnes nouvelles s’accumulent puisqu’une entente imminente avec ADM (Aéroport de Montréal) fera en sorte qu’il ne sera pas nécessaire d’investir 25 M$ dans la construction d’un petit terminal à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau.

«C’est une solution temporaire, car la baisse de l’achalandage devrait nous permettre d’utiliser le gros terminal et reporter la construction du petit terminal le jour où tout sera revenu à la normale. Mais ça nous donne un répit important», a expliqué Éric Larouche.

La coop a aussi conclu une entente avec un partenaire pour l’utilisation d’une flotte de cinq Bombardier Q400, comme le prévoyait son plan d’affaires. M. Larouche ne veut pas révéler son identité pour l’instant, mais précise que l’entente qu’il qualifie «d’hybride» est très intéressante, car chacun des deux partenaires restera dans la zone où il excelle.

«Notre partenaire est propriétaire des avions et se spécialiste dans l’entretien. Nous, nous allons les utiliser selon une formule qu’on a déterminée et fournir notre personnel navigant», dit-il. Quatre Q400 vont desservir les régions. Le cinquième sera en réserve.

Le début des opérations est prévu pour le 1er mai 2021. Pendant tout le mois, on ajoutera un appareil par semaine, afin de ne pas prendre une trop grosse bouchée à la fois, puis compléter l’offre de service le 1er juin.

Campagne d’adhésion
TREQ mène parallèlement sa campagne d’adhésion à la coop. La carte de membre coûtera 10 $ plus taxes et donnera droit à de meilleurs tarifs aériens. Les entreprises sont aussi sollicitées et elles devront débourser 10 $ par employé. Rien de plus. Mais il y aura aussi des membres corporatifs qui seront sollicités. Cet argent recueilli donnera l’élan à la coop.

Lors de l’annonce du projet, Serge Larivière évaluait que le tiers de l’investissement de départ servirait à l’aménagement des infrastructures aéroportuaires. Grâce à l’entente avec ADM, le projet se présente bien, selon Éric Larouche.