Katia Bourgault, représentante du Moulin à Cie, et la députée de Chicoutimi, Mireille Jean, ont lancé un premier concours en entrepreneuriat numérique à Chicoutimi mercredi matin.

Mireille Jean lance un concours en entrepreneuriat numérique

Mireille Jean lance un premier concours en entrepreneuriat numérique. Après avoir proposé des concours aux entrepreneurs des secteurs industriel, artistique et communautaire en 2017, la députée de Chicoutimi s’associe cette fois au Moulin à Cie pour stimuler la création et l’émergence d’entreprises en nouvelles technologies à Saguenay.

Le récipiendaire mettra la main sur un prix d’une valeur de 10 000 $ qui lui permettra de concrétiser son projet à Chicoutimi. Il bénéficiera notamment d’un espace de travail au Moulin à Cie pour une période de six mois, ainsi que d’un accompagnement de divers intervenants du milieu. Le prix implique une dizaine d’entreprises partenaires. 

« J’ai créé une plateforme pour faire émerger des projets entrepreneuriaux. Je suis convaincue que l’entrepreneuriat ne se limite pas à un secteur. Je voulais qu’on présente l’entrepreneuriat sur plusieurs plateformes. Je m’associe avec des partenaires qui connaissent le milieu pour chacun des concours. Cette fois, je m’associe au Moulin à Cie. On est en 2018. L’économie numérique est une économie extrêmement importante », a affirmé Mireille Jean lors du lancement du concours dans le cadre d’une conférence de presse diffusée sur le Web mercredi matin.

Mireille Jean instaure le concours et le supporte financièrement, mais elle ne fait pas partie du comité d’organisation ni du jury. 

Le Moulin à Cie, une coopérative qui a pour mission de favoriser l’émergence et la prospérité de projets novateurs en offrant un espace de travail partagé au centre-ville de Chicoutimi, se charge de cette portion du concours. 

« C’est un concours à travers lequel nous souhaitons susciter un vif intérêt pour le Web, le commerce intelligent et les technologies expérientielles, et ainsi mettre en valeur différents projets d’affaires qui prendront naissance à Chicoutimi », a souligné Katia Bourgault, représentante du Moulin à Cie. 

Les entrepreneurs ont jusqu’au 2 avril pour soumettre leur projet via le www.moulinacie.com/concours. Ils doivent remplir un formulaire, puis présenter leur idée dans une vidéo d’une minute. Le public pourra ensuite voter pour son projet favori pendant deux semaines. Les entrepreneurs sélectionnés présenteront leur projet devant jury le 4 mai.

Le projet soumis doit viser la création d’une nouvelle entreprise à Chicoutimi. Il ne doit pas être en activité avant le dépôt de la candidature. 

« L’entrepreneuriat est un univers extraordinaire que je compare aux sports extrêmes. On vit des hauts et des bas, mais c’est toujours rempli d’émotions. J’invite les gens qui ont des idées à se lancer. Ça fait toujours avancer. Les échecs rendent toujours plus forts et lorsqu’on réussit, c’est tellement gratifiant », a assuré Mireille Jean.