La députée péquiste de Chicoutimi, Mireille Jean.

Mireille Jean discutera ALÉNA

La députée péquiste de Chicoutimi, Mireille Jean, discutera de libre-échange et du renouvellement de l’ALÉNA avec d’autres élus américains et mexicains. Dès vendredi matin, elle participe au Centre des congrès de Québec à la Conférence interparlementaire sur le libre-échange organisée par la National Conference State Legislatures (NCSL) dont font partie des parlementaires des 50 états américains.

Mme Jean fait partie de la délégation québécoise comme représentante de l’Assemblée nationale au comité de la NCSL. 

En entrevue, elle explique que l’idée d’organiser une activité non partisane sur le thème du libre-échange a été proposée par le vice-président de l’Assemblée nationale, François Ouimet, lors d’une réunion tenue à Santa Fe en avril dernier. 

Selon elle, la conférence sera l’occasion de discuter du renouvellement de l’ALÉNA lors de divers ateliers de travail. Parmi les participants, on retrouvera le négociateur en chef du Mexique pour le renouvellement de l’ALÉNA, le président de l’Assemblée législative du Wisconsin, la vice-présidente aux affaires juridiques et aux politiques en matière de commerce et d’investissement au Conseil national du commerce extérieur, regroupant les plus grandes entreprises internationales, ainsi que plusieurs observateurs canadiens issus des secteurs public et parapublic, du secteur privé et des milieux syndicaux. 

Mme Jean mentionne qu’elle n’en est pas à sa première participation à une Conférence interparlementaire. Dans le passé, elle était présente pour discuter d’intelligence artificielle et de voitures autonomes, une activité qui a permis des échanges intéressants et de jeter les balises entourant l’encadrement législatif de ces nouvelles technologies.