Mélissa Gauthier a transformé la Maison fleuriste Arvida en boutique plus éclatée. Elle est fière d’offrir une grande variété de plantes.

Mélissa Gauthier, une fleuriste pas comme les autres

Les employés du commerce Plantes & Fleurs, du Carré Davis d’Arvida, ne chômaient pas cette semaine, à quelques jours de la fête des Mères. En cette période la plus achalandée de l’année pour les fleuristes, on s’y préparait à livrer environ 300 bouquets. Mais la propriétaire de la boutique, Mélissa Gauthier, a décidé de faire les choses à sa manière, en achetant l’entreprise, il y a près deux ans. Elle a voulu donner une touche plus contemporaine au commerce qui était opéré depuis 50 ans, en ajoutant une offre de plantes qui a de quoi rendre fou n’importe quel amoureux de verdure.

Mélissa Gauthier a acheté le commerce Maison fleuriste Arvida à l’été 2017. Designer d’intérieur, elle n’avait pourtant pas d’expérience en fleuristerie lorsqu’elle a approché les deux dames qui étaient alors propriétaires.

Des plantes, des plantes et des plantes; les amoureux de verdure seront servis.

« Je suis maman de deux enfants et ça n’a pas été très facile, puisqu’ils sont nés après de longs processus de fécondation in vitro. Disons qu’après la naissance de mon deuxième, j’ai eu un petit post-partum et je me cherchais un projet professionnel. Je venais d’avoir 40 ans et j’étais tannée de mon travail en décoration. Je rêvais d’avoir mon propre commerce, mais pas dans le domaine du design d’intérieur. C’est à ce moment que j’ai eu l’idée d’ouvrir une boutique spécialisée en plantes et en fleurs. Je trouvais alors qu’il n’y avait pas beaucoup d’offres du genre à Saguenay, seulement des fleuristes, disons, plus conventionnels », explique Mélissa Gauthier.

La mère de deux enfants a alors approché celles qui étaient alors propriétaires du commerce. « Je voulais partir de zéro au début, mais je me suis finalement dit que ce serait une bonne idée d’acheter un commerce existant, afin de m’aider à acquérir de l’expérience, puisque je n’en avais pas dans ce domaine », a souligné Mélissa Gauthier. La nouvelle propriétaire a d’ailleurs eu la chance de pouvoir compter sur les deux anciennes propriétaires, Sylvie Laforte et Louise Dufresnes, qui travaillent d’ailleurs toujours à la boutique. Les deux dames sont fidèles au poste et regardent avec plaisir ce que le commerce est devenu.

En ce week-end de la fête des Mères, les employés  de Plantes & Fleurs d’Arvida se préparaient à livrer environ 300 bouquets.

Lors de la visite du Progrès au commerce de la rue Davis, à Arvida, les employés s’affairaient à monter les bouquets qui seront livrés aux mamans durant le week-end. « C’est notre plus grosse fin de semaine, ça n’arrête pas. On s’applique aussi à offrir un bouquet qui se différencie de ce qu’on voit habituellement, mais en suivant tout de même les demandes des clients, ce qui est le plus important », note Mélissa Gauthier, fière de son offre de plantes.

« Acheter une belle plante ici, à Saguenay, c’était un peu difficile, à part dans les pépinières et les quincailleries. Je voulais offrir quelque chose de différent, avec un service à la clientèle personnalisé et des conseils. Les plantes et les fleurs sont très populaires de nos jours en décoration et en graphisme, on en voit partout », a ajouté Mélissa Gauthier, qui s’est occupée, notamment, des fleurs à la Collation des grades de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), un gros contrat pour la nouvelle entrepreneure.

Mélissa Gauthier aime offrir quelque chose de plus contemporain à ses clients.

La saison estivale s’annonce occupée pour l’équipe de Plantes & Fleurs, alors qu’environ 40 mariages figurent au carnet de commandes.

« Ça va bien, je suis contente. Nous allons célébrer nos deux ans en août et nous sommes de plus en plus connus. L’ancienne clientèle nous a été fidèle et nous en avons plusieurs nouveaux. C’est encourageant », a affirmé Mélissa Gauthier.

+

UN VIRAGE ÉCOLO

Mélissa Gauthier a dit adieu à l’emballage en plastique, qui protège habituellement les bouquets de fleurs. Il a été remplacé par un emballage en papier kraft, qui peut être réutilisé ou du moins recyclé. 

«Ça me faisait mal au coeur de voir à quel point nous utilisions du papier en plastique pour emballer les fleurs. Nous venons de finir le rouleau, et c’est maintenant terminé, le papier en plastique! Maintenant, il faut que je trouve une solution pour remplacer les aquatubes (tube inséré à la tige des fleurs pour éviter qu’elles ne fanent). Nous en utilisons beaucoup trop, mais je n’ai pas encore trouvé de solution miracle», a souligné Mélissa Gauthier, qui réfléchit à cette idée depuis quelque temps.