McDonald’s Canada a récemment mis fin au contrat avec le transformateur régional Nutrinor.

McDonald’s interpellée

Le Regroupement des Chambres de commerce du Saguenay-Lac-Saint-Jean invite McDonald’s Canada à revoir sa décision concernant son approvisionnement en lait et en crème. La multinationale, rappelons-le, a récemment mis fin au contrat avec le transformateur régional Nutrinor, après plusieurs décennies de partenariat. Saputo fournit désormais les restaurants de la région, comme c’est le cas dans toutes les succursales au Québec.

Le regroupement, qui représente les six Chambres de commerce de la région, tient à rappeler aux dirigeants de la multinationale l’importance de l’achat local pour la communauté d’affaires jeannoise et saguenéenne.

« Notre mission est de promouvoir et de défendre les intérêts économiques des entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean. En centralisant ainsi ses achats, les dirigeants de McDonald’s vont à l’encontre des valeurs de nos membres, au niveau de l’achat local et du développement durable. Nous devons leur demander de reconsidérer leur décision », souligne, par voie de communiqué, Annipier Simard, coprésidente du Regroupement.

« Nous appelons les décideurs à revoir leur décision. Nous croyons que les multinationales ont le devoir d’être garantes d’une économie rayonnante. Elles doivent devenir un modèle en politique d’achat régional », ajoute Carl Côté, coprésident.

Des commerces de la région ont d’ailleurs profité du contexte pour rappeler leur lien d’affaires avec Nutrinor. C’est le cas notamment de Passion Café qui a précisé, dans ses publicités, que leur lait et leur crème provenaient du Saguenay-Lac-Saint-Jean.