Lysanne Richard est la première invitée à prendre la parole dans cette série de rendez-vous virtuels.
Lysanne Richard est la première invitée à prendre la parole dans cette série de rendez-vous virtuels.

Lysanne Richard inaugure les rendez-vous virtuels de l’Aile jeunesse de la CCISF

Myriam Arsenault
Myriam Arsenault
Initiative de journalisme local - Le Quotidien
Lysanne Richard prendra la parole devant les jeunes de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, dans le cadre du lancement des activités de l’Aile jeunesse de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord (CCISF). Ce sera le premier rendez-vous d’une série de rencontres virtuelles ouvertes à tous.

L’athlète native de Chicoutimi, qui s’adressera aux jeunes sur le dépassement de soi, le courage et la détermination, profitera de l’occasion pour souligner le lancement de son autobiographie, Toujours plus haut.

« Malgré les difficultés que nous apporte la pandémie, le comité et les membres de la permanence ont l’intention d’user d’ingéniosité afin de vous offrir des événements variés et originaux. Je suis d’ailleurs très heureux de débuter notre saison avec la présentation d’une athlète professionnelle. Je crois qu’elle peut être un modèle d’inspiration pour les jeunes entrepreneurs et professionnels qui veulent débuter leur carrière », affirme Simon McNicoll, vice-président jeunesse de la CCISF, par voie de communiqué.

Alexandre Simard, Simon McNicoll et Yannick Harvey siège au conseil d’administration de la CCISF, à titre de représentants jeunesse. Ils entourent sur cette photo Sandra Rossignol, directrice générale de la CCISF.

L’activité est gratuite pour les membres de l’Aile jeunesse et de la CCISF. Les non-membres pourront également y participer, mais devront débourser 15 $.

Les activités à venir

Le vice-président mentionne également que l’Aile jeunesse continuera à travailler sur les différents axes de sa mission, au cours des prochaines semaines, malgré le contexte de la pandémie. Le comité retrousse ses manches pour promouvoir « le réseautage, le maillage, d’abord entre les jeunes, puis entre les différentes générations, l’éducation sur l’économie et le positionnement de la jeunesse sur les différents projets », peut-on lire dans le communiqué de presse.

Par ailleurs, le comité de l’Aile jeunesse déposera un mémoire dans le cadre du projet GNL Québec. Pour M. McNicoll, il est très important que les jeunes de la région s’impliquent et fassent entendre leur voix dans les différents projets de la région. « Bien souvent, nous avons des visions différentes qui permettent de voir les enjeux sous des angles nouveaux. L’avenir nous appartient, il est donc primordial d’y prendre part », souligne-t-il.