Jeannot Allard

L'ouverture des soumissions pour l'approvisionnement en eau de BlackRock reportée

Cinq firmes de génie ont déposé des soumissions en vue de la réalisation des travaux d’ingénierie visant l’approvisionnement en eau de procédé de la future usine Métaux BlackRock, à Grande-Anse.

Saguenay a décidé de reporter l’ouverture des soumissions déposées le 1er février dernier en raison de la tenue, mardi le 13 février, d’une assemblée d’information et de consultation citoyenne au point de service de Laterrière, a expliqué Jeannot Allard, directeur des communications à Saguenay.

Les firmes de génie qui ont démontré de l’intérêt pour la réalisation des travaux sont Cegertec de Chicoutimi, Gémel ingénierie et gestion de projets, bureau d’Arvida, Tétra Tech QI inc. de Québec, Unigec de Chicoutimi et WSP Canada de Québec.

La rencontre à laquelle participera la mairesse Josée Néron consistera à expliquer aux citoyens présents les quatre options analysées par la firme Cegertec pour la source d’approvisionnement en eau de la future usine. 

Ces options sont l’utilisation de la rivière du Moulin somme source, écartée en raison de son trop faible étiage, l’utilisation de l’ancienne canalisation de l’Usine Consol sur la rivière Ha ! Ha !, jugée trop complexe en raison de la présence d’un milieu urbain et de l’incertitude quant à l’état des installations de désalinisation face au quai de Grande-Anse, un projet trop coûteux. Le choix de pompage de la nappe phréatique dans le secteur du lac des Prés et l’aménagement d’une canalisation de 22 kilomètres ont été retenus par Cegertec.

Lors de la dernière séance régulière du conseil municipal, la mairesse a indiqué être ouverte à toutes nouvelles solutions pour approvisionner la future usine.