Sandra Rossignol, directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord; Gervais Jacques; Directeur exécutif Division aluminium Rio Tinto Aluminium et Malika Sherry, directrice de la Société de la vallée de l’aluminium, ont annoncé la tenue du Symposium Aluminium.

L'innovation au coeur des discussions au Symposium Aluminium

La communauté d’affaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean aura l’occasion de se connecter aux tendances mondiales lors du Symposium Aluminium qui aura lieu le 14 décembre au Delta Saguenay.

Plus de 300 personnes, dont des élus, partenaires d’affaires, fournisseurs, équipementiers, représentants syndicaux et directeurs d’usine, ont été conviées par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le-Fjord (CCISF) et la Société de la vallée de l’aluminium (SVA) à discuter des enjeux et des opportunités qui se présenteront sur le marché. En conférence de presse, alors qu’il était accompagné de Sandra Rossignol, directrice de la CCISF, et Malika Sherry, directrice de la SVA, Gervais Jacques, directeur exécutif Division Aluminium Rio Tinto Aluminium, Opérations Atlantique, a réitéré l’intention de l’entreprise d’intensifier le dialogue avec la région à l’occasion de cet exercice mis sur pied dans le but d’échanger, réfléchir, analyser et surtout discuter d’innovation, un facteur déterminant pour l’avenir de l’industrie. Il a cité en exemple le partenariat récent établi entre CGI et le Centre opérationnel aluminium.

Trois blocs

M. Jacques a mentionné que la journée animée par le chroniqueur économique de La Presse, Alain Dubuc, se divisera en trois blocs distincts.

On y abordera le comportement de l’industrie, les marchés et le libre-échange au moment où l’incertitude plane concernant l’avenir de l’accord nord-américain de libre-échange (ALÉNA). « Concernant l’ALÉNA, il y a des inquiétudes et des opportunités. On est très impliqués dans ce dossier et on fait des représentations auprès du Congrès et de Washington au sujet de cet accord », affirme M. Jacques.

Lors du symposium, les participants pourront entendre l’analyste Jorge Vasquez, fondateur et directeur de Harbor Aluminium, une firme qui analyse toute la chaîne d’approvisionnement de la production d’aluminium, de la bauxite jusqu’à l’utilisateur final. M. Vasquez a été conseiller du Département américain de la justice et du Sénat américain auprès des sénateurs Carl Levin et John McCain. Les discussions sur l’ALÉNA seront abordées par Michael McAdoo, coassocié chez Boston Consulting Group qui cumule 25 ans d’expérience dans le domaine de la stratégie commerciale, les géopolitiques internationales et la politique publique. Sera présente également Maryscott Greenwood, directrice générale du Canadian American Business Council et responsable de la pratique fédérale américaine du cabinet.

Pendant le dîner, Jean-Sébastien Jacques, chef de la direction de la Division aluminium chez RT, entretiendra son auditoire de la notion de partenariat entre RT et les communautés où le groupe opère. M. Gervais a mentionné que ce ne sera pas l’occasion de discuter des termes de paiement entre les fournisseurs de l’entreprise puisque d’autres tribunes s’offrent à eux.

Alf Barrios, chef de la direction de RT aluminium et Jean Simard, de l’Association de l’aluminium du Canada, seront également présents au Delta.

En après-midi, des experts viendront discuter de cinq grands thèmes soit la décarbonisation et la gestion de l’énergie avec la présence de Chris Bayliss, secrétaire général adjoint de l’Institut international de l’aluminium, un expert impliqué dans la collecte et l’analyse de données et leur communication.

Le capital humain et l’automatisation/big data seront abordés par Michaël Godin, vice-président principal Grand Montréal, services commerciaux et publics chez CGI tandis que Roland Dubois, directeur des ventes et marketing de RT, abordera le thème de la valorisation de l’empreinte carbone versus le lingot vert.

Marché

À la suite de la conférence de presse, M. Jacques a discuté du comportement du marché de l’aluminium. 

Il a affirmé qu’après un raffermissement des prix découlant de l’annonce par les Chinois d’une réduction de production pour des raisons environnementales, la tendance des prix est à la baisse. 

Selon lui, il est difficile en ce moment d’évaluer la tendance qui se dessine puisque parmi les annonces de cessation de production, d’autres alumineries ouvrent. 

Les Chinois qui produisent entre 60 et 65 % de l’aluminium mondial ne peuvent être ignorés.

Dans ce contexte, M. Jacques a précisé que RT maintient toujours sa position de ne pas hausser sa capacité de production, de sorte que les projets d’expansion des alumineries AP60 et Alma devront attendre.