Me Sylvain Bouchard et Émilie Nolet-Rousseau, membres du comité organisateur de la 33e édition du Colloque de gestion des ressources humaines du Saguenay-Lac-Saint-Jean, attendant les personnes intéressées par la gestion des ressources humaines le 2 mai, à l’Hôtel Delta Saguenay.

L’influence au coeur du colloque annuel de gestion des ressources humaines

L’influence est partout, notamment dans les milieux de travail. Qu’elle soit positive, négative, patronale ou syndicale, elle a un impact direct sur les relations au sein des petites comme des grandes entreprises, préoccupant inévitablement les gens qui évoluent en ressources humaines. Voilà pourquoi la 33e édition du Colloque de gestion des ressources humaines du Saguenay-Lac-Saint-Jean se déroulera « En mode influence » le 2 mai prochain.

Cette année encore, les gens intéressés de près ou de loin par la gestion des ressources humaines et ce qui en découle se donnent rendez-vous à l’Hôtel Delta Saguenay pour une journée de conférences et d’échanges.

« On reçoit de petites, moyennes et grandes entreprises, autant du réseau public que du privé », souligne Émilie Nolet-Rousseau, conseillère syndicale FEESP-CSN et membre du comité organisateur.

Environ 300 personnes sont attendues pour l’événement.

« L’an passé, on a fermé les inscriptions une semaine avant le colloque. Cette année, il ne reste plus que quelques places, souligne Me Sylvain Bouchard, président du comité organisateur et avocat et conseiller en relations industrielles agréé chez Gauthier Bédard. Force est de constater qu’au fil des ans, la participation est constante et les participants sont fidèles. Plusieurs intervenants en ressources humaines, des intervenants syndicaux, patronaux et des consultants se joignent à nous. »

Me Sylvain Bouchard confirme que l’intérêt pour le colloque traduit un réel besoin dans la région.

« La grande participation envoie le message que le colloque répond à une préoccupation réelle, qu’il est utile. Les gens sont avides d’informations. À Québec et Montréal, il y a énormément de formations dispensées. En région, il n’y en a pas tant que ça. Les gens veulent être à jour et interagir avec des gens qui vivent la même chose qu’eux. Ils veulent des outils et des interactions », affirme-t-il.

« Ça devient un rendez-vous annuel. Pour les syndicats, ça permet aussi de rencontrer les employeurs dans un contexte différent. Des organisations viennent même à deux, avec un représentant syndical et un employeur », souligne Émilie Nolet-Rousseau.

L’objectif du Colloque demeure le même, année après année. « On veut donner des outils concrets pour affronter les défis au quotidien. C’est notre seule préoccupation, explique Me Sylvain Bouchard. Si les ressources humaines ne réussissent pas à influencer pour faire adhérer à nos politiques, elles restent dans les tiroirs. »

« On veut outiller les acteurs en ressources humaines pour qu’ils soient de bons influenceurs en matière de ressources humaines », renchérit Émilie Nolet-Rousseau.

Les participants auront droit à une conférence sur le leadership et l’influence de Cyrille Sardais, professeur titulaire de la Chaire de leadership du HEC de Montréal, ainsi qu’à une allocution sur le Développement de sa crédibilité et sa visibilité pour mieux influencer de Louis Fortin, président actualisation IDH.

Ils devront ensuite choisir deux des six ateliers offerts, qui portent sur des sujets variés tels que l’influence des ressources humaines grâce aux réseaux sociaux et à la nouvelle technologie ou le côté sombre de l’influence et la manipulation.

Caroline Senneville, vice-présidente de la CSN, viendra ensuite parler du syndicalisme et de son pouvoir d’influence. La conférence de clôture a quant à elle été confiée à Dominic Champagne. « Il viendra parler des moyens qu’il a pris pour influencer la société en général, pour faire adhérer les gens à son pacte pour la transition », décrit Me Sylvain Bouchard.

Il est toujours possible de s’inscrire au colloque via le colloquegrh.org.