Le fondateur et associé chez GLM Conseil, Benoît Cormier, la conseillère en développement économique au ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Annie Blanchette, et la coordonnatrice et conseillère à l’innovation chez Innovation 02, Julie Perron, ont accompagné les participants aux formations visant à présenter l’Industrie 4.0.

L’Industrie 4.0 attend les entreprises

Alors que les possibilités d’innovation sont maintenant presque infinies au sein des entreprises, le concept d’Industrie 4.0, ses modèles d’affaires et stratégies pour l’atteindre ont été présentés à une trentaine d’entrepreneurs et acteurs du milieu du Saguenay-Lac-Saint-Jean, au cours des derniers jours, à Saguenay et à Saint-Félicien. Il s’agit là d’une philosophie de gestion qui pourrait assurer la survie d’entreprises.

Gestionnaires et employés, représentants du milieu scolaire et d’organismes de développement économique participaient aux formations offertes conjointement par Innovation 02 et le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, mardi et mercredi.

Ce concept, qui est présenté comme la quatrième révolution industrielle, cadre notamment avec le secteur manufacturier. « L’Industrie 4.0, c’est un changement de culture, c’est une révolution. Les modèles d’affaires changent », affirme le fondateur et associé chez GLM Conseil, Benoît Cormier.

Plusieurs représentants d’entreprises régionales participaient à la formation dans une optique de recherche de solutions aux problèmes vécus quotidiennement. Pour M. Cormier, les principes s’appliquent aussi bien en région que dans les grands centres. Toutefois, la disponibilité des ressources qualifiée reste un enjeu de taille en région.

Initiative du gouvernement allemand, l’Industrie 4.0 semble encore abstraite pour plusieurs. « Quatre-vingts pour cent des entreprises sont prêtes à réfléchir à cela alors que les autres n’ont peut-être pas mis les processus en place dans le passé. Ils sont prêts à le faire, mais ils ne focalisent pas sur la bonne chose », explique M. Cormier.

Au dire de plusieurs, la prise de conscience et la sensibilisation ressortaient des deux ateliers de formation. « Le concept du 4.0, c’est n’est pas l’automatisation et la robotisation. C’est une étape de plus. C’est se connecter aux fournisseurs, entre autres », explique la coordonnatrice et conseillère à l’innovation chez Innovation 02, Julie Perron.