L’entreprise Gazon Savard a remporté un appel d’offre du donneur d’ouvrage Hydro-Québec, un contrat de 18,4M$ pour le déboisement de la section 3 de la ligne Micoua-Saguenay.
L’entreprise Gazon Savard a remporté un appel d’offre du donneur d’ouvrage Hydro-Québec, un contrat de 18,4M$ pour le déboisement de la section 3 de la ligne Micoua-Saguenay.

Ligne Micoua-Saguenay: un contrat de plus de 18 M$ pour Gazon Savard

L’entreprise chicoutimienne Gazon Savard amorcera le déboisement de la section 3 de la ligne à 735 kV Micoua-Saguenay dans quelques jours. Le contrat d’une valeur de plus de 18,4 millions de dollars permettra à l’entreprise de préserver des emplois en plus d’en créer des dizaines d’autres.

La portion que déboisera Savard Déboisement, une filiale de Gazon Savard, représente 32 des 262 km que compte la ligne Micoua-Saguenay, entre le lac Nu et la rivière Boucher, sur le territoire de la MRC de la Haute-Côte-Nord.

Le directeur général de Gazon Savard, Langis Savard, se réjouit d’avoir obtenu le contrat octroyé par Hydro-Québec. « C’est un gros contrat et ça représente beaucoup pour notre entreprise et pour l’économie de la région. » En plus du déboisement, Gazon Savard fera l’aménagement des chemins d’accès en vue de la construction de la ligne à 735 kV. M. Savard n’a pas encore le chiffre exact du nombre d’emplois créés par ce contrat, mais il estime qu’une cinquantaine d’emplois verront le jour pour compléter son équipe qui travaillera sur le projet, en plus de permettre de conserver plusieurs de ses employés réguliers.

« Ce sont des emplois qui vont durer pour la totalité du contrat. On parle d’environ six mois de travail à temps plein. C’est un peu comme ça chaque fois que l’on a un contrat; j’ai mes employés de base, mais avec des contrats comme ça, on permet à plusieurs autres travailleurs de retrouver le marché du travail. »

Les travaux effectués par le Groupe Savard s’amorceront sous peu. « On est en processus de démarrage. Les travaux devraient commencer dans une dizaine de jours », a confirmé Langis Savard. Le déboisement de la section 3 devait initialement débuter à la fin de l’hiver, mais la situation entourant la pandémie de COVID-19 a retardé les travaux.

En plus des retards que la pandémie a occasionnés, le fondateur de Gazon Savard explique que cette crise a changé la façon de travailler, même dans les milieux de travail plus éloignés. « C’est un casse-tête qui se règle. Il faut prendre des mesures et on demande à nos équipes de faire plus attention, c’est certain. »

Par ailleurs, la mise en fonction de la ligne qui relie le poste Micoua, sur la Côte-Nord, et celui de Saguenay est prévue pour 2022. Les travaux des sections plus près du Saguenay sont déjà en cours, tout comme l’agrandissement du poste de Saguenay.