Chez Senerco de L’Ascension, Régis Laforge vend son essence six sous de moins qu’ailleurs.

L'essence trop chère, sauf à L'Ascension

«Limitez ou retardez vos achats de carburant si c’est possible.» Voilà la mise en garde que lance CAA-Québec aux Saguenéens et aux Jeannois. En effet, les automobilistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean paient en moyenne trois cents de plus que le prix réaliste du litre à la pompe.

À l’aube du congé des Fêtes, les stations-service de Saguenay et d’Alma affichaient des prix tournant autour de 118,4 cents le litre. Les capitales saguenéenne et jeannoise affichent les mêmes prix, comme c’est le cas normalement. Sur le boulevard Talbot de Chicoutimi, où il y a la plus forte concentration de stations-service, le prix de l’essence «ordinaire» se chiffre à 118,4 cents. Même chose pour les automobilistes d’Alma. 

Selon le site de CAA-Québec, les automobilistes de la région devraient plutôt payer 115,2 cents le litre. L’organisation invite donc les citoyens du Saguenay-Lac-Saint-Jean à limiter leur achat de carburant. Les automobilistes de la Côte-Nord, de l’Abitibi-Témiscamingue, de l’Outaouais, de l’Estrie, de la Mauricie et du Bas-Saint-Laurent paient également trop cher leur essence, si on se fie à CAA-Québec. Les automobilistes des régions paient toutefois moins cher que ceux de Québec et de Montréal, puisqu’ils bénéficient d’un rabais de taxes. 

L’irréductible Régis

Si les automobilistes du Saguenay-Lac-Saint-Jean paient en moyenne trois sous de trop sur le litre, la station-service Senerco, de L’Ascension-de-Notre-Seigneur, au Lac-Saint-Jean, bat encore des records. Joint lundi par Le Quotidien, le propriétaire Régis Laforge a affirmé, fièrement, qu’il affichait un prix de 112,9 cents le litre à la pompe, soit près de six cents de moins que ses compétiteurs et au-dessous du prix réaliste.

En janvier 2015, Régis Laforge avait fait le tour du Québec lorsqu’il s’était insurgé contre les géants du pétrole. Exploitant une station-service depuis 30 ans, M. Laforge affirmait alors qu’une marge de profit de six cents le litre était largement suffisante. Près de trois ans plus tard, le commerçant n’a pas changé d’idée. Et il continue encore aujourd’hui à afficher les prix les plus bas sur l’essence de la région. 

À Saguenay, les automobilistes payent 118,4 cents le litre d’essence.