Les ventes et le prix médian à la hausse

Le mois d’avril 2018 a été marqué par une hausse du nombre de ventes de résidences unifamiliales et d’immeubles de deux à cinq logements sur le territoire régional par rapport à la même période l’an passé. Leur prix médian a légèrement augmenté, au cours de la dernière année, alors que le nombre d’hypothèques légales sur 12 mois est en baisse.

JLR a publié son rapport mensuel sur le marché immobilier au Québec mardi.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on dénote que le prix médian d’une résidence unifamiliale était de 162 901 $ en avril, ce qui représente une augmentation de 5 % comparativement à avril 2017. Le prix d’un immeuble de deux à cinq logements atteignait quant à lui 190 000 $ en avril, une augmentation de 12 % par rapport au même mois l’an dernier.

En avril, 200 résidences unifamiliales ont été vendues, une augmentation de 20 % par rapport à avril 2017. Trente-cinq résidences de deux à cinq logements ont trouvé preneurs, une augmentation de 30 % par rapport à avril 2017.

Les nombres de préavis d’exercice et de délaissements enregistrés sont respectivement de 26 et 11, des augmentations de 1 % et de 6 % sur 12 mois.

Le nombre d’hypothèques légales est quant à lui en diminution de 10 % sur 12 mois avec un total de 17 pour avril 2018.

Saguenay
Dans la Région métropolitaine de Saguenay, le prix médian des unifamiliales vendues entre les mois de mai 2017 et avril 2018 est en hausse de 4 % pour atteindre 185 000 $. Le prix des deux à cinq logements atteint 194 000 $, une augmentation de 3 % depuis mai 2017. Le prix moyen des copropriétés est quant à lui de 164 000 $, ce qui correspond à une diminution de 1 % depuis mai 2017.

En avril 2018, 115 unifamiliales ont été vendues à Saguenay, ce qui représente une augmentation de 39 % par rapport à avril 2017. Sur 12 mois, on parle d’une augmentation moins marquée de 5 %. Les 14 copropriétés vendues et les 24 immeubles de deux à cinq logements vendus se traduisent par une augmentation de 1 % pour les 12 derniers mois.

Finalement, le nombre de préavis d’exercice (15), les délaissements (5) et les hypothèques légales (9) cumulés en avril dans le RMR de Saguenay se traduisent par des baisses sur 12 mois de 2 %, 6 % et 17 %.